Mbuji-Mayi : une banque allemande veut apporter 20 millions $ pour les travaux d’adduction d’eau potable

0
462

Au cours du conseil des ministres tenu le 3 décembre 2021, le Président de la République a rappelé que la REGIDESO est éligible, depuis 7 ans, à un financement sous forme de don de l’institution financière allemande KFW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) pour un montant de 20 millions USD. Un fonds qui s’inscrit dans le cadre des travaux d’adduction d’eau potable à Mbuji-Mayi.

Depuis toutes ces années, précise Félix Tshisekedi, la KFW conditionne le lancement des travaux visant la production d’électricité de la centrale hydroélectrique de Tshiala II à huit (8) mégawatts, à la mise à disposition par l’État congolais, au profit de la Société Nationale d’Électricité (SNEL), d’une partie de la concession où sont installées actuellement les centrales hydroélectriques Tshiala 1, Lubilanji 1 et 2, propriétés de la MIBA.

Pour capter ce financement, le Président de la République a demandé aux Ministres du Portefeuille, celui des Ressources Hydrauliques et Electricité ainsi que celui des Affaires Foncières de faciliter l’attribution, par le Gouverneur de la Province du Kasaï-Oriental, à SNEL et au nom de l’État, la concession de production de Tshiala II pour la réalisation de cet ambitieux projet, indique le compte rendu du conseil des ministres.

D’après la même source, Félix Tshisekedi craint que la pays puisse perdre ce financement, aussi bien pour la province du Kasaï-Oriental que pour la MlBA, qui bénéficiera d’une partie de cette énergie nécessaire pour la relance de ses activités, si rien est fait.

Tsieleka.com

Article précédentRDC: le gouvernement valide deux accords de financement agricole de 500 millions $
Article suivantRDC: la Snel et la Regideso ont besoin de 3,1 millions $ pour améliorer l’eau et l’électricité à Kinshasa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici