RDC-Gestion de finances 2021: l’Odep dénonce la gestion opaque des finances par le pouvoir de Félix Tshisekedi (Rapport )

0
433

L’observatoire de la dépense publique (Odep), une ONG de droit congolais spécialisée dans les finances publiques, vient de rendre public ce vendredi 7 janvier 2022 son rapport sur la gestion des finances exercice 2021 en République Démocratique du Congo. L’organisation dénonce la mise en place d’un gouvernement parallèle à la présidence de la République, celui-ci fait saigner les finances publiques du pays.

Selon l’ONG, le projet Tshilejelu a été financé à hauteur de 138 millions de dollars, pour couvrir la ville province de Kinshasa et le Kasaï.  s’est ajouté ensuite le projet Kinshasa-Zéro trou » évalué “à 32 millions de dollars américains, un projet géré avec toute opacité notoire,” ajoute l’Odep.

 « ces projets sont implémentés sans note de calcul, ni étude de base ; pas de cahier des plans (généraux et détaillés) de construction, permettant aux soumissionnaires de comprendre le type et la complexité des travaux envisagés et de pouvoir chiffrer les prix ; pas de calendrier exact d’exécution des travaux; l’absence de cahier de clauses administratives générales ainsi que le cahier des clauses techniques générale ou particulière auquel le soumissionnaire est spécifiquement assujetti ,» affirme Florimond Muteba, le Président du conseil d’administration de l’observatoire de la dépense publique.

Pour  démontrer la mauvaise gestion de finances publiques, l’Odep évoque “le détournement de 6,5% du coût des travaux par le maître d’ouvrage (Office des voiries et drainage) décaissés par l’Etat pour des études de base et la surfacturation de la réhabilitation des écoles à plus de 1 million $ au Kasaï-Oriental. l’ONG constate les trafics d’influence et l’abus de pouvoir des conseillers du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi en matière d’infrastructures dans l’attribution des marchés de gré à gré à l’entreprise chinoise Grec-7 pour un montant de 138 millions de dollars américains pour la réhabilitation de 39.72 Kms de voirie à Kinshasa et 101,77 Km  dans l’Espace Grand Kasaï”. 

En outre, il faudra ajouter le groupement de 8 entreprises, qui doivent réhabiliter 46 artères identifiées pour un total de 83 kilomètres. Il s’agit entre autres de la congolaise de construction « 2C » (4.213.350,33  $),  Johnny Matala Company « JMC » (4.175.475,55 USD); Adi Construct (2.522.035,57 $); Setraco SARL (2.268.469,17$), Groupement Cestari-Sokerico (3.177.925,06 $) ; Groupe KA, China Guang Dong China Provincial Co LTD « CGCD » (1.417.912,55 USD) et Bahari Engineering (668.37 USD).

Pour l’Odep ces marchés des travaux n’ont pas été approuvés par le ministre ayant en charge le budget,  car l’acte d’approbation n’a jamais été publié sur le site de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP). Mais aussi, le projet n’émarge pas dans le budget de l’Etat exercice 2021. 

Lors de la présentation de son rapport public exercices 2018-2019 le mardi 28 décembre 2021, le Président de la Cour des comptes, la haute cour de contrôle supérieur Ernest Izemengia, a insisté sur la gestion efficiente des ressources financières de l’État afin de promouvoir le développement du pays, finances publiques doivent-être gérées selon les lois en la matière. Ainsi, la loi des finances (Lofip) doit être utilisée comme une bible pour une gestion saine de finances publiques. 

Olivier Masini

Article précédentRDC: la BCC abaisse son taux directeur de 8,5% à 7,5%
Article suivantRDC-Lois de finances exercice 2021: les recettes mobilisées ont servis les institutions politiques que les investissements (Rapport)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici