Kinshasa-drame de Matadi Kibala: pas des décisions, encore des promesses

0
574

Après l’accident causé par le détachement d’un câble d’électricité, la décision du gouvernement ne s’est pas attendue. Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a pris à bras le corps le drame  survenu mercredi matin à Matadi Kibala, une situation qui intervient alors que le gouvernement de la République avait déjà projeté des actions urgentes sur la délocalisation du Marché de Matadi Kibala, conformément aux instructions données par le Président de la République lors de la réunion du conseil des ministres du 7 janvier dernier.

Cette décision intervient juste après la descente effectuée dans la matinée sur le lieu de l’accident par pour s’imprégner de ce drame qui a causé la désolation, Sama Lukonde a tenue une réunion avec les sectoriels notamment le  Ministre d’État en charge  de l’Aménagement du territoire, le Ministre d’État en charge de l’Urbanisme et Habitat, le ministre des affaires foncières, le ministre de la communication et médias, la ministre de la formation professionnelle, les autorités administratives et policières en vue d’étudier cette question et envisager des solutions durables. 

« C’est une réunion qui a été prévue depuis plusieurs jours parce que vous avez suivi, le Président de la République avait, dans sa communication au conseil des Ministres du vendredi 7 janvier, parlé de la nécessité de délocaliser le marché de Matadi Kibala qui représente une potentielle menace pour les personnes qui y pratiquent  parce que situé entre la ville province de Kinshasa et la province du Kongo central. Malheureusement, nous avons connu cet accident ce matin, donc c’était aussi l’occasion de passer en revue  le sujet dans sa globalité et voir aussi les pistes des solutions qui ont été envisagées. Le ministre de l’Urbanisme a annoncé qu’il y avait des sites identifiés préalablement pour permettre de faire la délocalisation de ce marché », a déclaré Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

Et d’ajouter que «nous avons eu aussi l’occasion de revenir sur les évènements de la journée et la nécessité par exemple de regarder les détails d’identification des victimes, de comment les obsèques doivent être organisés parce que le Gouvernement a pris l’engagement de le faire et de voir aussi quelles sont les mesures urgentes qu’il faut envisager par rapport à la problématique globale qui se pose dans plusieurs coins de la ville de Kinshasa où vous avez des habitations qui sont aménagées sur les pieds des pylônes de la SNEL, sur des servitudes où normalement on ne  devrait pas construire », 

Olivier Masini

Article précédentRDC-D’une dimension de 8.50 m de hauteur et 2,50 m de largeur pesant 2 tonnes: le coût du monument de Tshisekedi, secret d’État
Article suivantKinshasa: Sama lukonde s’est rendu à Matadi Kibala pour s’imprégner de la situation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici