RDC: vers la création d’une Banque d’Investissement et de Garantie

0
289

Le gouvernement congolais a ouvert ce jeudi l’atelier de restitution de l’étude relative à la création d’une Banque d’Investissement et de Garantie en République Démocratique du Congo. Les études de faisabilité du projet avaient été confiées au cabinet FINACTU, recruté par le Bureau Central de Coordination.

«Cette banque va permettre d’accroître l’offre de financement nécessaire à la réalisation des projets industriels. Elle servira également à combler le déficit de financement non adressé par le marché financier national mais recourant essentiellement sur le Crédits commerciaux à sortir du coût très élevé. Elle a pour ambition de canaliser les financements pour permettre à la RDC de répondre au besoin de financement des infrastructures structurantes. Elle participera à la diversification de l’économie », a déclaré le Vice-Ministre des Finances O’Neige N’SELE MIMPA.

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a arrêté, en janvier 2016, vingt-huit (28) mesures destinées à l’accroissement des ressources financières, l’amélioration de la qualité de la dépense et la mise en œuvre des réformes structurelles à impact rapide.  Au nombre de ces mesures figurait la transformation du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) en une Banque d’Investissement Industriel.

Le Ministère de l’Industrie a organisé et conduit en date du 13 septembre 2016 une réunion interinstitutionnelle sur la problématique de la transformation du FPI en Banque d’Investissement Industriel et de Garantie Publique. « La Commission instituée à cet effet en 2012 avait identifié trois options possibles concernant le FPI, à savoir : transformer le FPI en Banque de Développement ; garder le FPI comme Établissement Public,  verser la TPI dans le compte général du Trésor et rétrocéder au FPI une quotité pour son fonctionnement ; garder le FPI sous sa forme actuelle et recentrer ses missions en tenant compte des priorités du Gouvernement », a rappelé Julien Paluku Ministre de l’Industrie.

Cette dernière option a été approuvée par le Premier Ministre par sa lettre N° CAB/PM/CEFB/BBK/2 013/0000088 du 8 janvier 2013 relative au rapport final des travaux de la commission chargée de l’élaboration du nouveau cadre juridique du FPl et de l’OPEC.

La présentation de cette étude est une première étape, la deuxième consistera en la mise en œuvre de la Banque suivant la feuille de route issue de cette étude. Après, le ministère de l’Industrie transmettra le dossier au ministère des Finances qui sera chargé de l’opérationnalisation effective de cette Banque.

« Cette étude jette un regard en vue de relever les défis  majeurs avant de projeter la mise en œuvre effective de cette banque qui contribuera à soutenir la mise en œuvre de l’économie par la création des industries locales en RDC. La création de cette institution de financement est une priorité qui s’alignera sur le programme d’action du gouvernement pour la période  en vue de créer davantage des richesses et d’en assurer la répartition entre les différentes couches de la population » a affirmé Sama Lukonde.

Afi-du

Article précédentRDC-port en eaux profondes de Banana: la Fec exige une part du marché à Sama Lukonde
Article suivantRDC: le volume de la dette publique augmente à 7,2 milliards Usd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici