RDC: le gouvernement s’organise pour gérer la crise économique causée par la guerre russo-ukrainienne

0
408

Le gouvernement est déterminé à juguler les effets néfastes dûs à la crise économique causée par la guerre russo-ukrainienne relatif à la gestion des impacts de la crise internationale sur le carburant, celles concernant la résilience au niveau de la production locale, ainsi que l’évacuation des produits internes, mais également le Fonds de promotion de l’industrie pour financer le plus rapidement possible la production des produits alimentaires et bien d’autres. Ces questions ont fait l’objet d’un débat au cours de  la réunion du Comité de conjoncture économique présidée, ce mercredi 06 avril 2022 par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.

« Nous avons pu examiner ensemble les mesures qu’il faut prendre pour protéger la population. Le Gouvernement supporte le coût, en subventionnant à près de 66%, le coût réel qui devrait être supporté à la pompe. Nous avons examiné les mécanismes pour protéger la population et probablement faire supporter l’autre partie par les entreprises qui sont capables de le faire », a déclaré Christian Mwando Nsimba, ministre d’État, ministre du Plan.

Les membres du comité de conjoncture économique, ont examiné avec les ministères sectoriels les priorités en ce qui concerne la résilience au niveau de la production locale.

« Pour le moment, un effort sera fait pour la réparation rapide des routes de desserte agricole et le désenclavement des territoires selon les bassins de production. Et également une chasse sérieuse sera faite contre les tracasseries sur les routes de manière à permettre l’accès au marché. Également, le Ministre de l’Industrie nous a fait part de l’option qui a été levée au niveau du Fonds de promotion de l’industrie pour financer le plus rapidement possible la production des produits alimentaires. D’autres mesures seront annoncées par le Conseil des ministres », a conclu Christian Mwando.

Certains observateurs se posent la question de savoir pourquoi le gouvernement congolais n’a pas la culture d’anticiper la gestion de la chose publique. D’autres par contre proposent au gouvernement de se focaliser sur la production locale pour évacuer les produits alimentaires cultivés à l’intérieur des provinces. Là aussi, il se pose un problème de route de desserte agricole qu’il faut aménager.

Olivier Masini 

Article précédentRDC: Julien Paluku veut redéfinir la politique sur la promotion de l’industrie
Article suivantProtection des forêts : lancement à l’Équateur du projet “Child RDC” chiffré à hauteur de 13 millions Usd

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici