RDC-élections 2023: le Recic en campagne de sensibilisation de la loi électorale

0
124

La loi électorale proposée par le groupe de 13 parlementaires est en examen à l’assemblée nationale. À travers une tribune d’expression populaire, le réseau d’éducation civique au Congo, (Recic Asbl) a mobilisé ce vendredi 13 mai 2022 au musée national, la population venue de différentes communes de Kinshasa, pour lancer la campagne de mobilisation communautaire en soutien aux réformes électorales. L’objectif est d’amener à l’insertion d’une disposition imposant la commission électorale nationale indépendante (Ceni) à publier les résultats bureau de vote par bureau de vote, pour garantir la transparence et la traçabilité des élections de 2023.

« Une loi électorale est une loi sociétale. Ce n’est pas une loi entre une majorité et une opposition, c’est pour ça que le peuple congolais et les organisations de la société civile qui sont propriétaires du pouvoir puisse peser pour que le système électoral soit beaucoup plus transparent, inclusif et plus démocratique pour des institutions efficaces et dans cette démarche populaire des réformes », a expliqué à la population, Jacques Djoli, député national et membre du G13. 

Tout en saluant l’exercice démocratique proposé par le Recic, le député de l’Union sacrée, Guy Mafuta estime qu’il a vu la température de la population sur ce qui est fait au parlement. “C’est une occasion pour nous de rectifier là où il y a la faute. Et je mets cela dans la douleur de l’enfantement. Sur ce, j’invite mes collègues députés de G13 de rejoindre l’hémicycle pour que leur expertise soit prise en compte », a-t-il déclaré.

Cependant, le Recic annonce le déploiement de ces animateurs dès demain dans le grand centre d’attraction, le point chaux et marché pour sensibiliser la population sur la loi électorale.

« La question de la loi électorale concerne la communauté. Tout débat qui se fait au niveau de l’hémicycle, la population n’est pas informée. C’est pourquoi nous avons bien voulu lancer d’abord cette campagne pour parler avec le G13 et  l’Union sacrée qui viennent s’expliquer aux animateurs du Recic du désaccord de la loi électorale”, a déclaré Jean Michel Mvondo, secrétaire exécutif du Récic.

Signalons que les animateurs du Recic ont 30 jours seulement pour sensibiliser la population kinoise à s’approprier de la loi électorale pendant cette campagne lancée ce jour, parce que les élections sont une affaire de tous.  

Olivier Masini 

Article précédentRDC: les performances des régies financières relèvent de la volonté du contribuable (Adolphe Muzito)
Article suivantRDC: Claudine Ndusi M’Kembe a procédé à la remise de l’aide micro-entrepreneurs à plus de 400 femmes à Kinshasa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici