RDC: la justice enquête sur une somme de 300 millions Usd transférée à la Fbn Bank par le ministre des finances

0
521
Photo: Nicolas Kazadi, Ministre des finances de la RDC

L’histoire est-elle en train de se répéter à l’approche des élections générales en République Démocratique du Congo sur un compte ouvert à la FBN Bank par le ministère des finances? Selon nos confrères d’Africa Intelligence, le ministère des finances l’aurait alimenté à hauteur de 300 millions de dollars. La même source renseigne que ce fonds devrait financer plusieurs infrastructures de base, mais aussi les prochaines élections de 2023.

Le parquet général de Kinshasa Gombe soupçonne des nombreuses irrégularités dans ces différentes transactions financières. D’abord, l’historique démontre que ce compte a été ouvert au nom du Bureau central de Coordination (BCECO), chapeauté par Jean Mabi Mulumba, réputé proche du ministre des finances Nicolas Kazadi. La justice tente de faire le lien entre les différentes sorties de fonds et leurs bénéficiaires. Alors que la principale mission du Bceco consiste à gérer des projets financés par des bailleurs de fonds, dont la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, (…).

La décision du ministre de la justice d’autoriser une enquête sur ce compte bancaire, intervient trois mois après que des tensions aient eu lieu entre la commission  électorale nationale indépendante (Ceni) et le ministère des finances. 

On se souvient qu’en février dernier, l’organe de gestion des élections avait accusé Nicolas Kazadi de vouloir bloquer le financement de ses activités. La CENI dénonçait aussi sa mise sous tutelle du Bceco, alors que son indépendance est reconnue par la loi. A la même période, un rapport du ministère du budget avait renseigné un paiement de 100 millions de dollars Usd en faveur de la CENI. Montant non reconnu par l’institution d’appui à la démocratie en RDC.

Des vieux démons !

A la surprise générale, les éléments détenus par la justice démontrent que ce compte a été ouvert à la FBN Bank en septembre 2021, quelques mois avant l’installation du nouveau bureau de la CENI. L’acte avait reçu l’avis favorable de l’inspection générale des finances, censée lutter contre la corruption.

Nicolas Kazadi aurait aussi éparpillé dans plusieurs banques commerciales de la place le dernier décaissement de 300 millions Usd reçu des droits de tirages spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international. Des comptes bancaires ont été ouverts à cet effet à Citibank, Sofibanque, Equity Bank, (…) plutôt de privilégier la banque centrale du Congo conformément à la loi relative aux finances publiques.

En tout cas la nouvelle n’est pas du tout bonne. Pareille évènement s’est déjà produit sous Joseph Kabila. Des fonds publics ont dû transiter de la banque centrale vers les institutions financières privées. 

Ainsi, le dernier cycle électoral a coûté près de 1 milliard de dollars américains à l’Etat, abandonnant du coup les gros projets de développement.

Tsieleka.com

Article précédentRDC: Woodd Group, une startup de droit congolais suspend ses activités au Rwanda
Article suivantRDC: la zambie officialise le poste frontière de sakania pour permettre les échanges commerciaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici