RDC: quand la vente des blocs pétroliers devient un danger pour la biodiversité et les écosystèmes

0
322

Le ministère des hydrocarbures s’apprête à lancer entre le 28 et 29 juillet prochain l’appel d’offres en vue de  l’exploitation des 16 blocs pétroliers en République Démocratique du Congo. Avant l’événement, cette annonce a suscité des nombreuses réactions des défenseurs des droits environnementaux. D’autant plus que certains blocs pétroliers e situent dans les aires protégées. 

Ces Ong tirent leurs arguments de la loi sur la conservation de la nature qui interdit toute activité d’exploitation pétrolière dans ces zones protégées. Un projet qui pourrait mettre en péril la biodiversité.

‘’Dans le parc Upemba, il y a plusieurs lacs dont le plus grand est le lac Kisale. Celui-ci abrite au moins 26 espèces de poissons endémiques. D’ailleurs, la faculté des sciences agronomiques de l’université de Lubumbashi a  même mené des recherches sur ces espèces”, a déclaré à la presse de Lubumbashi Sabin Mande, responsable du Réseau des ressources naturelles.

Un danger permanent?

Upemba par exemple dispose une aire protégée qui renferme  une biodiversité très riche. Le parc héberge aussi des espèces  d’animaux tels que le zèbre, le buffle et le grand Koudou. “Ces espèces doivent être protégées. C’est une richesse pour notre zone. Or c’est dans ce rayon qu’est localisé le bloc pétrolier Upemba. Son exploitation va impacter l’environnement ainsi que l’habitat de ces espèces halieutiques”, a-t-il poursuivi. 

Selon Greenpeace, près de  8 blocs pétroliers chevauchent des aires protégées. Ils empiètent sur des réserves naturelles, une réserve de biosphère et même le parc marin des mangroves. D’où l’exploitation du pétrole pourrait impacter sur les écosystèmes et la biodiversité. 

De son côté, le gouvernement motive sa décision par le souci d’accroître les revenues publiques et répondre aux besoins de la population.

Valery Bakutweni

Article précédentLualaba: saisie de 17 camions transportant illégalement des produits miniers d’une valeur de 3,5 millions USD
Article suivantHaut-Katanga: Tony Mwaba échange avec le gouverneur Jacques Kyabula de la tenue du TENASOSP 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici