RDC: suite à la pression judiciaire, China Molybdenum suspend ses exportations de cuivre et de cobalt

0
159

La mine de cuivre et de cobalt Tenke Fungurume de CMOC a suspendu toutes ses exportations, a-t-on appris auprès des entreprises de logistique dans un avis consulté par Reuters samedi en fin de journée, se conformant ainsi aux exigences d’un administrateur judiciaire.

Un porte-parole de la CMOC (China Molybdenum) n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire mais a déclaré vendredi que la mine, qui représentait plus de 10% de la production mondiale de cobalt en 2021, n’avait pas donné d’instructions pour arrêter les exportations. 

La CMOC est en conflit avec l’administrateur nommé en février pour gérer la mine pendant six mois, en réponse à une action en justice de la Gecamines, un mineur de l’État du Congo, partie prenante minoritaire de Tenke Fungurume. 

L’administrateur, Sage Ngoie Mbayo, a exigé ce mois-ci que la CMOC suspende la commercialisation et l’exportation de sa production parce que la CMOC et la Gecamines ne sont pas parvenues à un accord cette année sur la manière de vendre la production de la mine. 

La CMOC, quant à elle, a refusé à l’administrateur l’accès au site de la mine.

Dans l’avis adressé aux entreprises qui transportent la production de la mine, une unité de la CMOC a annoncé la suspension immédiate de l’accès à la mine pour tous les camions de cuivre et de cobalt jusqu’au 24 juillet, ajoutant que les entreprises seraient informées si les exportations pouvaient reprendre le 25 juillet. 

Trois sources industrielles ont confirmé la suspension, sous couvert d’anonymat. 

La nomination de l’administrateur fait suite aux allégations de la Gecamines selon lesquelles la CMOC aurait sous-estimé les réserves de la mine afin de réduire les redevances qu’elle verse à la Gecamines. La CMOC nie ces allégations. 

En août dernier, le gouvernement congolais a annoncé qu’il avait formé une commission chargée de réévaluer les niveaux de réserves. Il s’agit d’un exemple rare de contestation par les autorités congolaises des sociétés chinoises qui dominent le secteur minier du pays. 

Le Congo est le premier producteur mondial de cobalt, utilisé dans les batteries électriques, et le premier mineur de cuivre d’Afrique.

Tsieleka.com

Article précédentRDC: vente aux enchères 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers
Article suivantRDC: Metso Outotec fournira des équipements d’usine à Kamoa Copper

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici