Kasaï-oriental: exposition à Mbuji-Mayi de la carte de retombé minière

0
99

Les travaux de l’atelier sur l’exposition de la carte des retombes minières du Kasaï-Oriental et les modalités d’application du code minier, le règlement minier ont été lancés jeudi 28 juillet dernier au cours d’une cérémonie présidée à l’hôtel Métropole, à Mbuji-Mayi, chef lieu de la province par le gouverneur de province, Patrick Mathias Kabeya Matshi Abidi.

Ces assises organisées par le gouvernement sur instruction du gouverneur de province ont réuni toutes les parties prenantes du secteur minier.

Dans son discours, le Gouverneur a fait savoir que la RDC est parmi les pays qui regorgent d’immenses ressources dans le monde notamment le cobalt, le diamant, le cuivre. Mathias Kabeya Matshi Abidi a demandé aux intervenants dans le secteur minier, à veiller au respect des textes légaux en vigueur qui concernent les coopératives minières, le respect de la carte de retomber minière, le respect des limites de permis d’exploitation ainsi que des zones d’ exploitations artisanales.

« Le Kasaï oriental est une province à vocation agricole et minière regorgeant aussi plusieurs minerais et matériaux de construction. piliers fondamentaux de l’économie d’un pays. En agissant ainsi, cela nous éviterait les conflits miniers avec leurs corollaires néfastes pour notre population. Considérant la mission qui est la mienne, je vous exhorte à plus de responsabilité dans votre comportement, en collaborant avec les autorités compétentes de ce secteur « , a indiqué l’Autorité provinciale.

Signalons qu’au cours de cet atelier, 5 thèmes ont été développés par différentes parties et se présentent de manière suivante: 

– Le Chef de division des mines a exposé sur la carte des retombes minières, les modalités du code minier et son règlement;

– le Directeur de SAEMAPE a à son tour, exposé sur la formalisation de l’exploitation minière artisanale et le manque à gagner pour la province du Kasaï-oriental;

– Le Directeur Provincial ad intérim du CEEC est intervenu quant à lui sur la traçabilité des flux matières;

– Le Ministre des mines a exposé sur le rôle de l’Etat et des intervenants dans l’application du code minier; 

– Le point focal de ITIE est intervenu sur le rôle de cette structure dans les ETD.

Après ces différentes interventions, une séance de questions-réponses  a coiffé ces assises.

Alain Anthony Musuamba

Article précédentFMI: la note économique mondiale se dégrade d’avantage suite à la guerre en Ukraine et la Covid-19
Article suivantKongo-Central: mise en place d’une commission spéciale chargée du contrôle des recettes de péage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici