RDC: 37 femmes médiatrices renforcées en capacité sur les techniques de résolution pacifique des conflits

0
68

De l’Est au Centre de la République Démocratique du Congo, plusieurs conflits ethniques ou tribaux naissent. Voilà pourquoi, les nations-unies ont adopté une résolution 1325 pour résoudre d’une manière pacifique ces conflits. En  RDC,  un plan d’action national pour la mise en œuvre de la résolution 1325 des Nations-Unies sur les femmes, la paix et la sécurité 2eme génération 2022-2023, a été adopté. D’où la nécessité pour le secrétariat national permanent 1325 du ministère du genre, famille et enfant, d’organiser du 22 au 23 septembre 2022 un atelier pour outiller en renforcement des capacités des femmes médiatrices pour la paix.

« Le problème est un conflit mal géré qui sombre le pays dans une insécurité sans merci, tel est le cas de la RDC. Notre pays a connu plus de deux décennies de conflits armés et continue à subir des agressions de tout genre. Et les femmes en sont les principales victimes puisqu’elles subissent des atrocités graves notamment les violences sexuelles, les agressions physiques et les mutilations génitales et tant d’autres. Ainsi, il est presque impératif que les femmes s’impliquent dans le processus de négociation de paix, de lui doter des  connaissances en techniques de négociation et résolution pacifique de paix », a déclaré le représentant du secrétaire général du ministère genre, famille et enfant. 

Plusieurs modules seront présentés aux participants dans le cadre de cette activité de renforcement des capacités. Il s’agira entre autres  des techniques de médiation; la résolution pacifique des conflits ; la technique d’alerte précoce et enfin, la prise en compte du genre dans l’armée afin de produire un travail de qualité.

Nebo Ngoy Germaine, Chef de section protection de l’enfant au département protection de l’enfant et prévention des violence sexuelle au commissariat général de la police nationale congolaise, a estimé que sa  présence est « indispensable à cette activité. “Et nous étant des femmes oeuvrant sous le drapeau, c’est très important que chaque policière et militaires puissent  comprendre c’est quoi la résolution 1325, parce que cette résolution parle de femme, paix  et sécurité donc nous sommes d’office impliqué par cette résolution « , a-t-elle poursuivi.

Rappelons que la résolution 1325 a été adoptée par le conseil de sécurité, à sa 4213 ème séance du 31 octobre 2000. Cette résolution contient 18 articles. Et chaque pays est invité à mettre en œuvre son plan d’action national de cette résolution.

Olivier Masini

Article précédentChristophe Lutundula: la RDC est agressée par le Rwanda à cause de son potentiel économique
Article suivantRDC: le partenariat mondial de l’éducation accorde un financement de 137, 5 millions USD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici