RDC-enrôlement des électeurs: faible déploiement de la CENI au premier jour de l’opération à Kinshasa

0
218

Les opérations d’enrôlement des électeurs ont démarré ce samedi 24 décembre 2022 dans la première zone opérationnelle, incluant la ville de Kinshasa, les provinces du grand Bandundu et de l’Equateur démembrées. Le président de la Commission électorale nationale Indépendante (CENI) a donné le go à Kinshasa.

Toutefois, le constat est amer, d’après nos reporters, qui sont descendus sur terrain pour couvrir l’évènement. Des nombreux centres d’inscription n’ont pas ouvert. Pour la plupart, l’absence de matériel et du personnel de la CENI restent la cause principale.

Dans la commune de N’sele par exemple, le centre installé dans l’enseinte du complexe scolaire Mankanza est resté fermé jusqu’à 15 heures. Quelques jeunes trouvés sur place ont indiqué qu’aucun agent de la CENI n’est arrivé depuis le matin. A quelques mètres de là, la situation est restée la même pour les bureaux d’inscription des centres voisins. Au niveau du complexe scolaire Marie Immaculée les agents de la CENI sont encore en formation. “Seul le président du centre a fait un tour ce matin. Nous avons aussi vu deux policiers envoyés pour la sécurité. Jusque-là, il n’y a rien”, a expliqué un agent de sécurité de l’école à nos reporters aux environs de 12 heures.

Ce cauchemar a été vu aussi dans plusieurs communes de la ville de Kinshasa. A Mont-Ngafula et Kalamu, la situation est restée la même. “Je viens d’un centre d’enrôlement à Kimbangu 1, école la sagesse sur Simba 21, commune de Kalamu Il. Il est 8h30. Pas de Kit, pas d’agent de la Ceni, rien. Ils me disent qu’ils attendent. Ceux qui veulent s’enrôler sont obligés de rentrer. Vive la Ceni. Alors que l’on a que 30 jours”, déplore un habitant à Tsieleka.

Par contre, dans la commune de Lemba, on a signalé l’arrivée tardive de quelques matériels. “A 10h40, le centre d’inscription des électeurs du collège Saint esprit au quartier Livulu, c’est à peine que les machines arrivent à bord d’un taxi”, affirme un témoin. “A l’école Tubay et à Zomani, situé dans la commune de Selembao, les matériels ne fonctionnent pas”, poursuivit un autre déplorant le gaspillage du temps.

Ces opérations doivent durer 30 jours dans la première zone opérationnelle, d’après le chronogramme de la CENI. Visiblement la tâche s’annonce difficile. Une activité qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs du scrutin de décembre 2023.

Tsieleka.com

Article précédentKinshasa: le Recic et la CENI sensibilisent pour un enrôlement massif des électeurs
Article suivantRDC: Gérard Bisambu, membre de la CENI a lancé l’opération d’enrôlement des électeurs dans le Sud-Ubangi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici