RDC : Le Gouvernement décide de rationaliser les dépenses publiques pour éviter l’explosion du cadres macroéconomique

0
530

La réunion de la conjoncture économique, organisée le 24 décembre renseigne que le cadre macroéconomique résistent aux pressions qui s’observent et se multiplient sur l’ensemble du marché de change. Pour maintenir la stabilité du cadre macroéconomique, le Gouvernement compte rationaliser les dépenses publiques en cette période festives. 

“Les dépenses publiques sont devenues expansives. Si on répond à toutes les demandes, nous risquons de faire voler le cadre macroéconomique en éclat, souligne a déclaré le Vice-premier Ministre et Ministre du Budget, Mayo Mambeke.

Par ailleurs le Gouvernement congolais reconnaît que les fluctuations des prix des biens de premières nécessités sur le marché constituent une menace pour la stabilité du cadre macroéconomique, au cour de la période festivité.

“Le Gouvernement tient bon et y a bel espoir qu’on termine l’année dans le contexte du cadre macroéconomique tel que défini au préalable. Mais, Il est vrai qu’il y a de poussées observés sur le plan de marché dû à la surenchère de fêtes de fin d’année mais le gouvernement tient bien la barre et cette note telle que présentée nous rassure”, a indiqué Mayo Mambeke.

Selon l’Institut National de Statistiques, ces trois dernières années, l’inflation au niveau national se situait à 0,873% contre 0,658% à Kinshasa, fin 2017. En cumul, cette inflation avait atteint 43,446% au niveau national et 38,817% à Kinshasa, contre 0,166% en 2018 au niveau national et de 0,144% à Kinshasa. En cumul, l’inflation avait atteint 3,123% au niveau national et 3,717% à Kinshasa. L’inflation annualisée se situait à 12,845% au niveau national et de 14, 845% à Kinshasa.

Enfin, en 2019, l’inflation se situe à 0,349% contre 0,34% de taux de dépréciation du franc congolais, avec un cumul annuel de 2,096%.

*Olivier Masini*

Article précédentRDC : 60 millions de dollars américains pour la construction du complexe industriel de traitement d’eau potable à Kinshasa
Article suivantAffaire prêt de 200 millions d’euros : Gécamines refuse d’effectuer le paiement en faveur de la société Ventora

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici