RDC: l’Etat transfère ses actifs miniers de Kisanfu à l’opérateur China Molybdenum

0
1017

Le Ministre des Mines, Willy Kitobo vient de signer au nom de l’Etat congolais, l’accord pour le transfert d’actif minier de Kisanfu détenu par l’américain Phelps Dodge à CMOC (China Molybdenum Company Ltd). Le site possède d’énormes gisements du Cuivre et de Cobalt.

Au terme de la signature, Willy kitobo a recommandé à la délégation de CMOC de régulariser le paiement de l’impôt calculé sur la plus-value, conformément aux exigences de la loi minière.  “Cette session a été effectuée conformément aux dispositions de l’article 276 bis du Code Minier”, indique le service de communication dudit ministère. Toutefois, les détails sur les modalités de ce transfert d’actif n’a pas été révélé.

Freeport McMoran Corporation/Phelps Dogde Congo Sarl, China Molybdenum Company Ltd (CMOC) et Huatuo Cobalt Company Limited (HCC), avaient déjà formulé la demande  d’achat de l’actif minier de Kisanfu, étudié et documenté par Phelps Dodge Congo Sarl.

China Molybdenum est l’un des plus grands producteurs de tungstène au monde, le deuxième producteur de cobalt et de niobium et le premier producteur de cuivre au monde. C’est la même société, qui avait acquise en 2016, la mine Tenke Fungurume en République démocratique du Congo à hauteur de 2,6 milliards USD . La mine contient du cuivre , ainsi que du cobalt pour les batteries lithium-ion

En 2007, China Molybdenum a été cotée à la Bourse de Hong Kong . Son action a été clôturée à 10,28 $ HK, soit 60% de plus que 6,8 $ HK, le prix d’ introduction en bourse.

Valéry Bakutweni

Article précédentRDC: le Salon international du tourisme de Kinshasa ouvre ses portes le 15 décembre
Article suivantRDC: le directeur administratif et financier de Transco transféré ce samedi à Makala, suite à une plainte de l’ODEP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici