Kasaï-Oriental : l’assemblée provinciale autorise des poursuites judiciaires contre le député UDPS Alidor Numbi, impliqué dans des conflits intercommunautaires

0
830
Photo: Député provincial, Alidor Numbi wa Kapuya

L’assemblée provinciale autorise des poursuites judiciaires contre le Président du Groupe parlementaire de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) et élu du territoire de Katanda, l’honorable Alidor Numbi wa Kapuya.

Lors de la plénière de samedi 26 décembre 2020, l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental a procédé à la lecture de la correspondance du procureur général près la cour d’appel du Kasaï Oriental, Maurice Kama Alama Amana, sollicitant la levée des immunités de l’élu du territoire de Katanga. Ce député provincial est impliqué dans les conflits récurrents dans cette partie de la province. 

Avant la levée de ces immunités, une commission avait été mise sur pied pour examiner la requête du procureur général. Elle est composée de cinq élus provinciaux dont trois de l’UDPS, 1 du Rassemblement des démocrates Tshisekedistes, « RDT » et un chef coutumier coopté. Il s’agit de : Junior Muteba, Robert Kalonji, Muteba Temesha, Senghor Nsenga et Marcel Mutambayi.

La matinée de ce lundi 29 décembre 2020, lors de la plénière à huis clos consacrée à l’audition et adoption du rapport de la commission spéciale, le député provincial Numbi Tshikangu wa Kapuya Alidor a été dépouillé de ses immunités parlementaires. C’était à l’issu d’un vote au cours duquel, 12 députés sur 18 présents dans la salle des plénières ont voté pour, six ont voté contre. 

“Nous avons donné la possibilité à notre collègue d’aller se défendre en justice, étant donné qu’il y avait une demande formulée par le procureur général à ce sujet”, a déclaré le président de la commission.

Selon le dossier judiciaire à sa charge, Alidor Numbi a été reconnu coupable dans les violences qui ont ensanglanté le secteur de Baluba Lubilanji dans le territoire de Katanda. Pendant des années, des conflits intercommunautaires entre les Bena Nshimba, Bena Kapuya et Bena Mwembia ont fait des dizaines de morts. Plus de 15 personnes ont perdu la vie, environ 1200 cases ont été incendiées, rapportent des sources officielles.

Patrick Cibangu à Mbuji-Mayi

Article précédentRDC: lutte contre la superposition des titres immobiliers, Molendo Sakombi durcit les règles pour rassurer les investisseurs
Article suivantRDC: le paiement du RAM fixé à 1.17 USD pour chaque utilisateur de téléphone

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici