Maniema: une maladie inconnue fait plus de 200 morts en 18 jours à Bikenge

1
2869

Selon le vice-président de la société civile de Bikenge, une maladie inconnue jusque-là dont les symptômes sont le maux de tête , toux, fièvre , vomissement, diarrhée et anémie a fait plus de 200 morts en 18 jours.

La maladie attaque les adultes tout comme les enfants sans exception dans cette cité minière de plus de 60.000 habitants. A en croire la source, les victimes changent de couleur de peau quelques minutes après le décès .

Contacté par Tsieleka, le nouveau ministre de la santé relativise en minimisant les faits pendant que des vies sont sévèrement affectées par cette maladie inconnue .

Les premières victimes de cette maladie ont été constatées au soir des festivités du nouvel an. Du premier au  dix- huit janvier, la société civile dénombre  près de 200 victimes.

La cité de Bikenge est dotée d’un Centre de Santé de Référence dont la capacité ne peut pas dépasser 50 lits. Bien équipé autrefois par MSF Belgique, ce centre a été savamment pillé par le personnel sanitaire de mèche avec la Zone de Santé et quelques membres de l’ancien Comité de gestion.

La société civile de Bikenge profite de la même occasion pour adresser son ras le bol à l’endroit des autorités politico-sanitaires et aux organismes d’aide de leur voler aux secours avant que la maladie ne puisse étendre son rayon  épidémiologique.

Bikenge se trouve dans la zone de santé de Kunda, Secteur des Mulu, Territoire de Kasongo en province du Maniema.

Georges Kasongo à Kindu

Article précédentRDC: le gouvernement lancera mardi une adjudication des bons du trésor de 20 milliards CDF
Article suivantRDC: les dépositaires des produits pétroliers de Mbuji-Mayi proposent la création d’une zone fiscale spéciale pour l’espace Kasaï

1 COMMENTAIRE

  1. Des articles intéressants mais pas de suite aux investigations annoncées sur la maladie dite inconnue ayant fait 200 morts au village Bikenge , territoire de Kasongo en province du Maniema du 1er au 28 janvier courant.
    Je voudrais bien m’informer de la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici