Sud-Kivu: un réseau mafieux de surfacturation des passeports démantelé par l’Aplc à Bukavu

0
1039

Après plusieurs dénonciation des acquéreurs, l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) annonce avoir démantelé une équipe à la base de la surfacturation du prix de passeport biométrique Congolais, indique un communiqué du 18 mais parvenu à Tsieleka.

“Au lieu de 99$, les requérants l’obtiennent à un prix très élevé, entre 150$ et au- delà. Des frais non justifiés et qui n’entrent pas dans la caisse du trésor public. Le responsable du centre de Capture de Bukavu a déclaré que d’autres institutions imposerait également cette majoration. L’APLC examine ces allégations mais à ce stade-ci, rien ne permet d’établir la véracité de celles-ci”, indique l’Aplc.

Ces faits sont constatés lors d’une mission diligentée dans la province du Sud-Kivu le 14 mai dernier par l’équipe de l’Aplc.

« Une organisation malhonnête opérait dans le secteur, que l’APLC a pu être informée et qu’immédiatement une mission a pu être instruite », indique Chouna Lomponda, directrice de la communication et porte-parole de l’APLC. 

Cette situation de surfacturation des passeports est aussi observée à Kinshasa. Les acquéreurs dépensent jusqu’à 250 dollars américains, contre le prix officiel de 99 $. L’élargissement des enquêtes de l’Aplc pour mettrait de mettre fin à ce réseau mafieux répandu sur l’étendue du territoire.

Tsieleka

Article précédentRDC-affaire certificat d’études primaires: le SG de l’Epst Jean Marie Mangobe suspendu
Article suivantFrance-Afrique: Tshisekedi satisfait de la demande d’accroissement des moyens financiers en faveur des pays en proie à l’insécurité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici