Maï-Ndombe: l’IGF à Inongo pour contrôler les fonds affectés à la réhabilitation des routes

0
923

Une délégation de l’Inspection Générale des Finances (IGF) est à Inongo, chef-lieu de la province du Maï-Ndombe, depuis le 23 juillet. L’objectif de cette mission est de contrôler l’utilisation des fonds destinés aux services publics dans le Maï-Ndombe.  

Pour débuter la mission, cette délégation a commencé par inspecter les travaux de la voirie de la ville d’Inongo. Ces travaux exécutés par l’Office de Voirie et Drainage (OVD) ont bénéficié du financement du Fonds d’Entretien Routier (FONER).  

Pour Rita Mandamuna Mboma, cheffe de la délégation de cette équipe de l’IGF, le contrôle a commencé par l’OVD.  « Nous avons effectué une descente ensemble avec le directeur provincial de l’OVD/Maï-Ndombe et nous avons visité tous les chantiers.   Nous avons constaté que les travaux ont été réellement exécutés et nous sommes très satisfaits de l’utilisation des fonds leur alloués », a-t-elle déclaré.

A en croire un des inspecteurs généraux des finances, membre de la délégation, il est difficile de se prononcer sur tous les résultats qui pourraient sortir de cette mission.

Cette délégation compte éplucher plusieurs documents des services publics qui sont concernés par ce contrôle. « Nous nous sommes entretenus avec quelques décideurs de certains services publics de la province. Nous allons voir les documents qui seront mis à notre disposition. Nous allons les exploiter et probablement dans le sens que la population Maï-Ndombienne attend. Après exploitation, les autorités qui nous ont mandaté décideront quand nous ramènerons les rapports », a ajouté Ken Kanynda Lukusa.

Pour rappel, la descente de cette délégation fait notamment suite à une demande formulée par l’évêque du diocèse d’Inongo, Donatien Bafuidinsoni. Cette délégation a une mission de 20 jours dans le Maï-Ndombe. Elle va notamment contrôler le gouvernorat, l’Assemblée provinciale et la Direction générale des recettes du Maï-Ndombe (DGRM).

Pem

Article précédentNord Kivu: Une ONG féminine opposée à la proposition de Daniel Mbau de fixer le prix de la dote à 200 et 500 USD
Article suivantRDC-gestion des finances publiques: l’Odep propose que les fautes de gestion soient transformer en infraction pénale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici