RDC : enquête sur la consommation à la source par les chancelleries des recettes des passeports et des visas

0
1604

Le ministère des affaires étrangères annonce l’ouverture d’une vaste enquête sur la consommation à la source des recettes issues de l’opération de vente des passeports  et visas par certaines chancelleries.

«Enquête en cours depuis plusieurs semaines à Bruxelles, Paris, et bientôt à Pretoria, Tokyo, Washington, Berlin, Pékin… sur l’utilisation faite par les chancelleries de l’argent perçu au titre de la vente des passeports et des visas», a révélé Christophe Lutundula, Vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères. Et de préciser, “qu’un rapport sera fait bientôt au Gouvernement”.

Pour rappel, la vente des passeports et visas constituent les premières recettes de l’Etat mobilisées par le ministère des affaires étrangères. Selon certains experts, le faible encaissement serait lié à l’utilisation à la source des fonds mobilisés par les représentations diplomatiques de la RDC à travers le monde.

En 2020 par exemple, la vente des passeports ordinaires avait rapporté 2,6 millions $ à l’Etat et aucun dollar sur les droits de délivrance des Visas d’entrée.

Valéry Bakutweni

Article précédentRDC-gestion du Parc de l’Upemba et de Kundelungu: les ONG exigent la résiliation du contrat signé entre Robert Muir et l’ICCN
Article suivantProtection des forêts: A Milan, Eve Bazaiba exige l’accès équitable au financement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici