Mines: AVZ Minerals perd 4,6 milliards USD de bénéfice suite à ses pratiques de corruption en RDC

0
424

L’opérateur minier australien AVZ Minerals aurait caché un différend qui l’oppose à la société d’Etat la COMINIERE S.A à d’autres investisseurs sur une nouvelle obtention de 15% des parts du projet de lithium Manono, révèle le journal The Australian Financial Review. Elle est parvenue à lever 40 millions de dollars en juillet de la même année et 75 millions de dollars supplémentaires en décembre.

Voulant jouer la ruse, AVZ a activement cherché à dissuader Comuniere de vendre la participation de 15% à la société chinoise Zijin mining. Pourtant celle-ci l’avait déjà acquis auprès de l’entreprise de l’Etat.

D’après le journal, de juillet 2021 à mai 2022, le cours de l’action de la société, devrait être multiplié par huit pour décrocher une place dans l’indice S&P/ASX 200 et une valorisation de de ses actifs à près de 4,6 milliards de dollars.

Le 4 août 2021, l’avocat d’AVZ à Kinshasa a écrit à COMINIERE S.A pour l’exhorter à abandonner les négociations en vue de vendre une participation de 15 % dans Manono à la société minière chinoise Zijin. «Zijin a déclaré avoir légalement enregistré sa participation de 15% au registre du commerce du Congo en novembre de l’année dernière en échange d’un paiement de 33,4 millions de dollars », affirme le média.

Le tribunal de commerce de Lubumbashi (Congo) a rejeté la tentative d’AVZ de faire annuler la transaction en novembre 2021 et janvier 2022, a déclaré Zijin plus tard.
AVZ a rejeté cette conclusion la semaine dernière et a déclaré qu’elle détenait un titre légal valide sur la participation. De plus, elle insiste toujours sur le fait qu’elle détient 75 % de Manono, après avoir acquis les 15% contestés de Dathomir, et revendique toujours le droit d’acquérir 15 % supplémentaires de Cominière. C’est alors même que Cominiere semble avoir vendu ces 15% à Zijin.

L’audit de l’IGF a également révélé que trois titres miniers de la région de Manono (intitulés 12436, 12449 et 12450) ont été transférés illégalement par Dathomir en tant que société holding de Manono.

Tsieleka

Article précédentLithium de Manono: la Cominiere bloque une tentative de cession de 24% de ses actions détenues au sein de Dathcom Mining SA
Article suivantUSA-Afrique: la RDC et la Zambie obtiennent l’aide américaine pour développer la chaîne de valeur des batteries électriques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici