Scandale à l’ambassade de la RDC à Paris: détournement de 5,1 millions d’euros provenant de la vente des passeports

0
522

Les scandales financiers n’en finissent pas en République démocratique du Congo. Loin de Kinshasa, un ambassadeur de la RDC en poste à Paris serait impliqué dans des affaires de malversations financières.

D’après un rapport de la mission de contrôle de gestion financière de l’ambassade de la République démocratique du Congo à Paris, un déficit de 1,7 millions d’euros a été constaté dans la vente des passeports pour la période de Janvier à Novembre 2022. Les enquêteurs du ministère des affaires étrangères, du Budget et des finances révèlent aussi le non versement de 2,5 millions d’euros encaissés entre 2020 et 2022.

En sus de ces malversation financières, dont votre responsabilité personnelle semble engagé pour un montant de 2,6 millions d’euros en 11 mois seulement de gestion de l’ambassade, la mission de contrôle a également relevé les abus plusieurs abus dans la gestion de l’Ambassade”, constate le ministère des affaires étrangères Christophe Lutundula, dans une note parvenue à la rédaction.

Le patron de la diplomatie congolaise cite entre autres l’octrois au personnel diplomatique des primes indues allant de 2.800 à 4.000 euros par mois, sans autorisation; l’octrois des salaires mensuelle d’un montant global de 5.400 euros par mois sans informer la centrale; l’octroi d’aide financières de 14.000 euros (…).

Face à la gravité de cette situation, le chef des mission diplomatiques a été rappelé à Kinshasa à partir du 15 janvier pour consultation.

Article précédentLithium: la RDC peut bien s’inspirer de l’expérience de l’Australie, qui mobilise 16 milliards $
Article suivantLa RDC fait un pas vers la lutte contre le blanchiment des capitaux et financement du terrorisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici