RDC: la transition vers le modèle développement a un élément clé la diversification de l’économie 

0
523

Le développement de la République démocratique du Congo (RDC) est une véritable problématique qui préoccupe tout le monde au pays.  Cette question était au centre d’une conférence-débat animée par le professeur Vital Kamerhe, Président de l’Assemblée Nationale ce jeudi 20 juin 2024 à l’université de Kinshasa. 

Cette conférence a réuni les professeurs d’université, les membres du Gouvernement, les scientifiques et les étudiants pour débattre autour du thème “Problématique du développement économique de la RD. Congo. RDC terre d’espoir”. 

« La transition vers le modèle de développement en RDC nécessitera des efforts concertés de la part du gouvernement, du secteur privé et de la communauté internationale. Les éléments clés de ce modèle sont la diversification de l’économie en promouvant le développement d’autres secteurs porteurs tels que l’agriculture, l’agroalimentaire, les industries légères et le tourisme, la transformation des ressources naturelles en soutenant la transformation locale des minerais pour créer de la valeur ajoutée et des emplois » a soutenu Vital Kamerhe.

Et d’ajouter qu’en 1960 nous n’avons pas pensé à un modèle économique propre, on n’a pas pensé au modèle d’accumulation du capital humain et nous avons continué à consommer.

Intervenant dans ce débat scientifique, le professeur Augustin Matata Mponyo pense le contraire. Dans sa prise de parole, Augustin Matata Mponyo a souligné que les institutions de Bretton Woods notamment le FMI ne développe pas un pays. La RDC a besoin des institutions et un leadership de qualité pour le développement économique.

Cependant, point n’est besoin de rappeler que la RDC est qualifié un pays qui a un scandale géologique et en matière de transition énergétique, le pays est qualifié, pays solution mais sa population continue à vivre dans une extrême pauvreté.

Il y a lieu de souligner que cette conférence-débat tombe à point nommé et   permet aux intelligences du pays de contribuer à mettre leur savoir au profit du pays. Toutes ces intelligences sont unanimes que malgré les richesses dont dispose la RDC, le pays est toujours sous-développé. 

D’après Vital Kamerhe, le temps est arrivé de créer “L’union Sacrée des intellectuels congolais sans couleur politique afin de proposer des solutions idoines aux défis de développement économique dont est victime la RDC” et il y a lieu de changer les paradigmes au pays.

Olivier Masini 

Article précédentRDC: J Paluku clôture les réunions avec les responsables des établissements publics et services sous tutelle en prélude de l’élaboration de la feuille de route
Article suivantRDC: Cobil SA et le groupe Scientia Capital Limited/ Africa Oil ont signé un partenariat d’approvisionnement 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici