RDC: Trafigura remporte une part de l’important marché du zinc boudé par Glencore

0
257

La production d’une nouvelle grande mine de zinc en République démocratique du Congo sera répartie entre plusieurs nouveaux acheteurs, dont le géant du négoce Trafigura Group, après que son rival Glencore Plc a renoncé à un accord précédent portant sur l’ensemble de l’approvisionnement.

La mine de zinc Kipushi d’Ivanhoe Mines Ltd. est entrée en production ces derniers jours et finalisé des accords de vente de son zinc à Trafigura, à la société chinoise Citic et à Boliden AB, selon des personnes familières avec le dossier, qui ont demandé à ne pas être identifiées car l’affaire n’est pas publique.

Kipushi devrait être l’une des plus grandes mines de zinc au monde, avec une production prévue de plus de 250 000 tonnes par an, et produira un minerai semi-transformé appelé concentré, dont l’offre est actuellement limitée.

Pour Trafigura, l’accord contribuera à consolider sa position sur le marché des concentrés de zinc, aucun de ses principaux concurrents, Glencore ou IXM, n’obtenant de part de marché. Glencore, qui a longtemps dominé le marché du zinc, a récemment procédé à des changements à la tête de son unité zinc et pris des mesures pour se retirer de certains investissements.

Le marché des concentrés de zinc est extrêmement tendu, les frais de traitement payés par les mineurs aux fonderies chutant à mesure que l’offre minière déçoit et que les fonderies européennes rouvrent leurs portes dans le sillage de la crise énergétique de 2021-2022. Sur le marché au comptant, les frais de traitement sont tombés à 5 dollars la tonne, soit le niveau le plus bas depuis au moins 2014, selon Fastmarkets, tandis que les frais de traitement « de référence » convenus annuellement ont chuté de 40 % cette année.

Accord avec Glencore

Ivanhoe a annoncé l’année dernière qu’elle avait signé une feuille de conditions pour vendre la totalité de la production de zinc de la mine de Kipushi à Glencore en échange d’une facilité de financement de 250 millions de dollars.

Mais depuis lors, Glencore s’est retirée de cet accord, selon ces personnes, en raison de plusieurs changements de cadres dans son département du zinc. Nick Popovic, le coresponsable du négoce du zinc et du cuivre qui était présent lors de la cérémonie de signature de l’accord de Kipushi, a pris sa retraite quelques mois plus tard.

Entre-temps, IXM, le négociant en métaux détenu par le groupe chinois CMOC Group Ltd, avait entamé des négociations avancées pour une part de l’offre de Kipushi, mais n’est pas parvenu à conclure un accord de prêt à temps, selon les personnes citées. Xavier-Alexandre Ortiz, responsable du plomb et du zinc chez IXM, a quitté la société la semaine dernière, un porte-parole déclarant que « les ambitions de l’entreprise étaient différentes ».

Ivanhoe a refusé de commenter. La société minière avait précédemment déclaré qu’elle avait reçu « un intérêt supplémentaire significatif » de la part d’acheteurs potentiels du concentré de Kipushi depuis qu’elle avait convenu d’un accord avec Glencore, et qu’elle était en négociation avec de nombreuses parties pour des accords qui inclurait un financement de « 200 millions de dollars ou plus ».

Alors que les contrats sont en cours de finalisation, il est encore possible qu’ils ne débouchent pas tous sur des accords.

Les porte-parole de Citic Metal, qui détient une participation de 24 % dans Ivanhoe, et de Trafigura se sont refusés à tout commentaire. Boliden, qui possède des fonderies de zinc en Finlande et en Norvège, a déclaré mardi qu’elle ne commentait pas les négociations contractuelles en cours et qu’elle n’avait pas signé de contrat d’approvisionnement avec Kipushi. Glencore et IXM ont également refusé de faire des commentaires.

Article précédentRDC : Aeta envisage des réformes électorales pour des élections de qualité en 2028
Article suivantRDC: Congo Airways court le risque de perdre son certificat de transporteur aérien d’ici septembre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici