Voici les questions à l’ordre du jour de la vingt-cinquième conférence sur le changement climatique 

0
564

La Vingt-cinquième Conférence sur les changements climatiques, ouvert à Madrid (Espagne) le 2 décembre 2019, va se penche sur les questions en suspens qui figurent dans le « paquet climat », dont: les dispositions de l’article 6 de l’Accord de Paris, qui permettraient aux pays d’atteindre, partiellement, les résultats d’atténuation au niveau national par le biais de mécanismes du marché tels que les marchés de droits d’émission de carbone; les registres des contributions déterminées au niveau national au titre de l’Accord de Paris; les communications relatives aux efforts d’adaptation au titre de l’Accord de Paris.

Le but du sommet sur le climat 2019 est de mettre au défi les États, les régions, les villes, les entreprises, les investisseurs et les citoyens d’agir dans ces six domaines: Transition énergétique ; financement de l’action climatique et tarification du carbone ; la Transition industrielle ; solutions fondées sur la nature ; villes et action locale ; et la résilience.

En outre, les participants à la COP25 examinerons plusieurs questions qui ont un rapport avec les activités de l’OMS en matière de changement climatique et de santé humaine, dont le Mécanisme international de Varsovie relatif aux pertes et préjudices liés aux incidences des changements climatiques; le financement international de la lutte contre le changement climatique; le renforcement des capacités (les questions relatives aux pays les moins avancés, PMA); le forum sur l’impact des mesures de riposte mises en œuvre; les questions de genre et les changements climatiques.

Les organes subsidiaires des nations unies sur le climat examinerons plusieurs autres questions concernant les liens entre climat et santé, dont: les calendriers communs pour les contributions déterminées au niveau national au titre de l’Accord de Paris; l’Action commune de Koronivia pour l’agriculture; les plans nationaux d’adaptation; la plateforme des communautés locales et des peuples autochtones.

La conférence précédente (COP24), qui a eu lieu à Katowice (Pologne), a été consacrée à la finalisation d’activités relatives au programme de travail de l’Accord de Paris, une série de décisions destinées à mettre en œuvre le traité. Les Parties ont adopté un « paquet climat » qui comporte des décisions sur la quasi-totalité des sujets entrant dans le cadre du programme de travail de l’Accord de Paris.

Article précédentL’entreprise panafricaine Mara Group prête à installer une usine de smartphone en RDC.
Article suivantRDC : Un rapport de la Cour des Comptes dévoile des actes de mauvaise gestion des finances publiques sous Joseph Kabila.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici