RDC : Félix Tshisekedi lance les travaux de construction d’une centrale solaire avec une capacité de 1 000 mégawatts

0
1335

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a lancé ce mercredi 19 août 2020, les travaux de la construction d’une centrale solaire dénommée “Kinshasa Solar City”. Ce projet installé à Menkao banlieue de Kinshasa, comprendra une station d’alimentation et de distribution en énergie solaire dans la capitale congolaise. 

C’est un projet d’énergie solaire BOOT avec une capacité totale de 1000 mégawatts répartis sur plusieurs sites à travers la ville de Kinshasa. L’initiative est de la société Sun Plus, une filiale de TSG en partenariat avec la ville de Kinshasa et la société nationale électricité.  Son exécution va se réaliser en plusieurs phases. 

La société Sun Plus et le Gouvernement provincial de Kinshasa ont signé un contrat d’achat d’électricité (Power Purchase Agreement, PPA) pour le développement et la construction de centrales photovoltaïques d’une capacité de 1 GWp par lequel un accord de cession du preneur a été conclu avec la Snel.

lire aussi- RDC: les investisseurs allemands veulent apporter leurs capitaux pour l’aboutissement du projet Inga 3

Power Purchase Agreement, aura une durée de 25 ans. Le mode de vente, quant à lui, consiste à acheter toute l’énergie photovoltaïque réduite y compris l’énergie réputée. La capacité est évaluée à 1 000 MWp. Kinshasa Solar City fait partie de projets d’envergure qui contribueront à l’approvisionnement en énergie supplémentaire du réseau national.

Selon le contrat, le preneur  qui est la Snel va acheter les 100% de la production d’électricité aux tarifs déterminés à 9,5 cents. Il prévoit aussi qu’une progression annuelle sera ajoutée au tarif à la fin de la troisième année et chaque année par la suite, équivalente à l’indice de prix à la consommation (IPC) des États-Unis. Et le montant est d’environ 2,1%. L’exclusivité est établie à une période de cinq ans pour tous les projets solaires.

Ce contrat accorde certaines exonérations notamment à l’importation où les entreprises sont exemptées de droits de douane et de droits de toute nature conformément à la libéralisation du secteur de l’électricité en vigueur initiée en 2014. 

Rédaction 

Article précédentRDC : au bord de la faillite, les dépenses de la Présidence de la République et des rémunérations explosent
Article suivantRDC-blanchiment des capitaux: Afriland First Bank coopère avec des entreprises sanctionnées par l’ONU et les USA (Enquête the sentry)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici