Zambie – RDC: vers l’abandon du projet de fabrication des batteries électriques

0
396

La RD Congo et la Zambie veulent développer un projet de production de batteries électriques en montant dans la chaîne de valeur. Depuis plusieurs mois, les autorités congolaises multiplient les appels aux investisseurs. Le souhait des autorités est de permettre à ces deux pays de tirer profit de leurs ressources stratégiques.

Malheureusement, un rapport publié récemment atteste le ralentissement des ventes mondiales de véhicules électriques (VE) au premier trimestre 2023. Cette situation suscite des inquiétudes quant à la matérialisation des projets liés aux minéraux stratégiques en Afrique. Plusieurs pays africains producteurs de matières premières pourraient être contraints de revoir leurs ambitions à la baisse, en raison de cette incertitude persistante.

Une alerte lancée par la compagnie minière australienne Syrah Resources met en évidence le ralentissement du rythme de croissance des ventes de VE, qui a impacté négativement ses résultats au premier trimestre. Ce constat remet en question les plans des pays producteurs de minéraux stratégiques utilisés dans la fabrication des batteries des véhicules électriques.

Les signaux d’un ralentissement durable des ventes de véhicules électriques sont corroborés par d’autres sondages et alertes. Les objectifs d’adoption des VE dans les délais prévus (2030-2040) sont remis en question par une majorité des personnes interrogées. Les dirigeants de l’industrie automobile expriment également des inquiétudes quant au rythme d’adoption des VE, craignant que l’inflation et les taux d’intérêt élevés n’affectent leurs activités en 2023.

Article précédentRDC: 4,1 milliards $ affectés au développement local n’ont jamais été décaissés depuis 2019 (CREFDL)
Article suivantCommerce: la RDC, la Zambie et l’Angola actent pour l’exportation des minerais par le Corridor Lobito

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici