RDC: CREFDL relève une contreperformance des régies financières de l’ordre de 2,6 milliards $ à fin juillet

0
434

Dans un communiqué parvenu à la rédaction, le Centre des Recherches en finances publiques et développement local (CREFDL) demande au gouvernement d’élaborer un collectif budgétaire pour éviter le pire au pays.

“Se référant à la Loi des finances exercice 2023, les régies financières devraient mobiliser 8,7 milliards $ à la même date. Comparés aux recettes réalisées au 28 juillet, il se dégage une contre performance de 2,6 milliards $. Cela suppose qu’il n’existe pas de solde excédentaire du Trésor Public et que les caisses de l’Etat sont quasiment vides”, affirme l’ONG.

La même source indique que loi des finances 2023 n’est plus en équilibre, suite à cette situation. “D’autant plus que les dépenses de l’ordre de 2,6 milliards $ n’ont pas connu de paiement depuis le début de l’année. C’est le cas par exemple les dépenses d’investissements sur ressources propres évaluées à 1,2 milliard, qui n’ont pas été payées jusque-là. Pire encore, les investissements en provinces et ETD ont été exécutés à peine autour de 2,7 millions $ contre les prévisions de 725,2 millions $, soit 0,003%; la caisse nationale n’a reçu aucun fonds, sur les prévisions linéaires de 440,5 millions $”, poursuit-elle.

Ce communiqué intervient après la sortie médiatique de l’Inspection générale des finances, qui affirme que le trésor public aurait enregistré un excédent budgétaire de 187,1 millions $ à fin juillet 2023.

Article précédentRDC-Angola: un forum économique s’ouvre à Kinshasa pour raffermir les liens entre les deux pays
Article suivantRDC : la Cour des comptes en mission d’audit de gestion de la ville de Kinshasa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici