RDC- accord Primera Group: l’Etat perdrait 500 millions $ par mois, soit 150 milliards $ pendant 25 ans (Alfred Maisha)

0
537
Photo: Alfred Maisha, député national

La jointe venture créée en décembre 2022 entre la République Démocratique du Congo et les Emirats Arabes Unis continue de faire réagir. Primera Gold DRC et Primera Gold Metal, créées pour améliorer la chaîne de commercialisation des minerais de la RDC dans les provinces de l’Est serait un scandale qui ne dit pas son nom, d’après un député national Alfred Maisha.

“Je viens de faire une initiative de contrôle parlementaire. Je viens d’adresser une question écrite à trois membres du gouvernement à savoir la ministre du portefeuille, la ministre des mines et le ministre des finances au sujet de la signature d’un accord de jointe venture avec la société Primera, une société de droit des Emirats arabes unis. Cet accord est une mafia organisée”, a-t- il déclaré.

Et d’ajouter, « chaque société Primera (Primera Gold DRC et Primera Metals) n’apporte que 20.000 dollars. Et dans le 20.000 dollars, la RDC n’apporte que 9.000 $ et primera 11.000 $. À cause de 11.000 $, le gouvernement accorde un monopole de 25 ans, un régime fiscal préférentiel et plusieurs exonérations. A cause de 11.000 $, Primera soit la seule société à commercialiser l’or congolais, le coltan, la cassitérite, … pendant 25 ans ? ».

(Relire) RDC: Après l’export de 2 tonnes d’or artisanal, Primera Gold promet de rapatrier 500 millions $ d’ici décembre

Le député national s’interroge également sur le régime préférentiel accordé aux sociétés Primera. D’après ses recherches, rien que pour le Coltan, les sociétés congolaises et entités de traitement congolaises paiement 12% de la valeur de chaque marchandise à l’exportation, Primera ne paiera que 3,5%. « Nous avons calculé uniquement pour le coltan, le trésor congolais perd 80% de ses revenus, par mois le trésor public perd 500 millions $ de dollars et vous imaginez pendant 25 ans », a poursuivi Alfred Maisha après le dépôt de sa note écrite.

Se référant à ces calculs, c’est 150 milliards $ que l’Etat pourrait perdre pendant 25 ans. Du côté des autorités, on fait une autre lecture des faits. Le Gouvernement affirme que d’ici la fin 2023, Primera Gold RDC SA par exemple projette de rapatrier plus de 500 millions de dollars américains pour renflouer les caisses de l’Etat. Une première depuis les décennies.

VM

Article précédentRDC: nomination des Chefs des secteurs par le ministère de l’intérieur, Eustache Muhanzi dénonce l’empiètement de ses prérogatives   
Article suivantRDC : le gouvernement veut reprendre les actifs de cuivre et de cobalt non développés de l’ERG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici