RDC: attribution provisoire du bloc Nganzi du Bassin Côtier à Perenco REP SARL et Sonahydroc SA

0
239

Le ministère des hydrocarbures poursuit avec le recrutement des opérateurs d’exploitation des blocs pétroliers et gaziers plus d’une année après le lancement le lancement des avis à manifestation d’intérêt. Dans un communiqué daté du 24 Août 2023 parvenue à tsieleka, le ministre des hydrocarbures Didier Budimbu annonce la présélection Perenco REP SARL et Sonahydroc SA en vue de l’attribution du bloc Nganzi du Bassin Côtier.

La zone côtière congolaise est définie par les experts congolais comme étant l’aire comprise entre les eaux marines congolaises sur l’Atlantique et le port international de Matadi en amont de l’estuaire du fleuve Congo. Administrativement, la zone côtière couvre tout le district du Bas-Fleuve. Elle est limitée au nord-ouest par l’enclave de Cabinda (Angola), au nord-est par le district des cataractes et au sud-ouest par l’Angola. La longueur de la côte atlantique congolaise est de 40km, avec une importante mangrove érigée en Parc marin des Mangroves jusqu’à sa frontière nord avec l’enclave de Cabinda (Angola). Cette région occidentale de la zone côtière occupe environ 110.000 hectares.

Il existe deux entreprises pétrolières industrielles: Perenco et Socir et la communauté des commerçants informels des produits pétroliers à Moanda. Il faut reconnaître qu’après les observations préliminaires de la structure d’évaluation à Moanda et à Banana, il y a des risques importants de pollution par les hydrocarbures, comme le témoignent nos résultats préliminaires sur la contamination par les métaux lourds d’espèces.

Article précédentRDC : d’après le Ministre des finances Nicolas Kazadi, Primera a déjà rapporté 1,8 milliard $ à l’Etat
Article suivantRDC: Sama Lukonde lance les travaux de la 55ᵉ session du Conseil des Ministres de l’OHADA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici