RDC: Une nouvelle route de 850 millions de dollars pour accélérer les exportations de cuivre

0
253

Un projet routier de 850 millions de dollars reliant les mines de cuivre et de cobalt du sud-est de la République Démocratique du Congo via la Zambie à un port d’Afrique de l’Est est en construction. Cette route réduira de plus de 150 milles le trajet existant affirme l’entreprise qui le construit.

La société mauricienne GED Africa, soutenue par Duna Aszfalt Zrt., une entreprise de construction hongroise, construira la route. Les grands travaux de construction commenceront après la saison des pluies qui est sur le point de commencer et dureront trois ans, a indiqué GED. Le projet comprend également des postes frontières à guichet unique entre la Zambie et le Congo et des postes de péage.

L’itinéraire devrait contribuer à réduire les embouteillages alors que les sociétés minières peinent à approvisionner les opérations de cuivre et de cobalt du plus grand producteur d’Afrique et à exporter. Le voyage sur les routes existantes peut prendre plus d’un mois en raison des postes frontaliers obstrués et des routes mal entretenues. Le transport deviendra un problème encore plus grave à mesure que la production de métaux essentiels à la transition énergétique se développera.

« Le cuivre, le cobalt, le lithium et d’autres minéraux extraits dans la région sont essentiels à la technologie des énergies renouvelables et à un avenir à faibles émissions de carbone », a déclaré GED. « La transition énergétique verte a fait augmenter la demande de façon exponentielle et, à mesure que les volumes de production augmentent, la modernisation des routes est essentielle. »

La modernisation, la construction et l’extension de 184 kilomètres (114 miles) d’autoroute aideront les camionneurs venant de Lubumbashi au Congo à atteindre plus rapidement le port tanzanien de Dar es Salaam.

GED est en pourparlers avec la Banque de commerce et de développement et la Société financière africaine pour un financement, a-t-il indiqué. L’entreprise prévoit de le financer avec 70 % de dette et 30 % de ses  fonds propres.

Le président congolais Félix Tshisekedi et le président zambien Hakainde Hichilema ont inauguré lundi dernier les travaux de construction d’un pont de 345 mètres (1 130 pieds) sur la rivière Luapula qui sépare leurs pays.  un élément clé de la route  

Article précédentIndustrie: lancement de DRC Agribusiness Forum à Kinshasa
Article suivantRDC: Le secteur minier dans la province du Lualaba contribuant à hauteur de 60% à la production nationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici