RDC: le Collectif 24 forme les jeunes de la société civile, mouvement associatif et des partis politiques sur l’impact de la désinformation en période électorale

0
665

Une fausse information peut abraser le pays surtout en période électorale. La République Démocratique du Congo s’apprête à organiser le quatrième cycle électoral doit lutter contre la désinformation qui a pour but de nuire et ternir l’image d’un candidat. Voilà pourquoi le Collectif 24, avec l’appui financier de NED,a organisé au Bâtiment administratif du ministère de l’Intérieur du mardi 17 au mercredi 18 octobre 2023, un atelier de formation  sur l’impact de la désinformation en temps des élections en RDC. Cet atelier qui a réuni des jeunes leaders de la société civile, de mouvement associatif et des partis politiques en présentiel à Kinshasa et en ligne pour certaines villes du pays a permis d’outiller les participants aux différentes techniques de détection de Fake News afin de lutter contre ce fléau au pays.

« Je vous demande d’être des propagateurs de vraies informations en utilisant de bonne pratique qu’on vous a enseigné pendant ces deux jours de l’atelier que nous avons organisé pour les villes de Kinshasa, Bukavu, Goma, Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Kisangani,.etc. Il faut évangéliser nos familles pour apprendre à vérifier les vraies informations  parce que les fausses informations pullulent plus que les vraies informations surtout en cette période électorale en RDC. C’est ainsi que la population doit être informée de ça pour qu’elle puisse voter en toute responsabilité suite aux bonnes informations reçues », a déclaré Henri Christel Longendja, Secrétaire exécutif du Collectif 24.

Plusieurs thématiques ont été développées par les différents intervenants, à titre illustratif : la situation de l’espace numérique en RDC dans un processus électoral aspect genré de la violence en ligne : Forme de manifestation et de la loi ; cartographier l’environnement  de l’information.

Cet atelier a permis aux participants en mode présentiel et en ligne de comprendre le concept désinformation, Fake News, désinformation et malinformation en période électorale en RDC. De ces échanges des leçons ont été tirées et ces enseignements seront partagés avec d’autres personnes pour réduire sensiblement la propagation de fausses nouvelles en période électorale.

A en croire  Jean Michel Mvondo secrétaire exécutif du Recic qui a insisté sur la nécessité d’appliquer des bonnes pratiques de l’information pour une paix en cette période électorale, a martelé que  si nous voulons que les réseaux sociaux soient un canal de paix, nous devons nous-mêmes véhiculé les bonnes pratiques de l’information.

Olivier Masini  

Article précédentRDC: IGF, ANAPI et DGDA se mettent ensemble pour examiner les modalités de contrôle des exonérations
Article suivantRDC :l’IGF instruit Sofibanque de sursoir un paiement de 27 millions USD destiné aux travaux de construction de la route Mbuji-mayi-Kananga

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici