RDC: mise au point de la Gécamines sur le prétendu détournement de 211 millions de dollars à travers sa filiale SIMCO

0
754

La Gécamines a fait une mise au point sur les allégations concernant le détournement de fonds au sein de la Gécamines à travers sa filiale SIMCO. Selon le communiqué publié par la Gécamines dont une copie est parvenue à la rédaction de Tsieleka, ces fonds ont notamment abouti grâce à un paiement de dividendes en faveur de la Gécamines au titre de l’exercice 2021. 

La réaction de Gécamines intervient suite à un certain nombre de documents qui circulent dans les réseaux sociaux attribuant à l’inspection générale des finances (Igf) alléguant que des actes de détournement auraient pu être commis par la Gécamines en 2022, relatif à des virements réalisés par SIMCO au profit des mandataires et agents de Gécamines entre octobre et décembre 2022.

À en croire Akonkwa Bwiza chargé de communication digitale de cette entreprise étatique, au premier trimestre 2022, Gécamines a rejeté les propositions de Glencore en matière d’affectation des dividendes dans le cadre de son partenariat Kamoto Copper Compagny en raison de leur caractère insuffisant au regard des résultats de l’année de modalités de la gestion passée.

Selon Gécamines, ces consultations ont notamment abouti au paiement de dividendes de 211 millions de dollars américains en faveur de Gécamines au titre de l’exercice 2021, constituant le premier versement de dividendes jamais effectué par KCC en 20 années d’existence et le plus importante dividende jamais perçu par Gécamines dans un de ces partenariats.

L’entreprise indique que c’est au regard du résultat exceptionnel et inédit obtenu, qu’une gratification avait été autorisée par le Conseil d’administration de Gécamines et payée en octobre et décembre 2022 qux membres de la commission ad hoc et aux agents ayant concouru à la réalisation de cet heureux dénouement.

Face à cette situation, le Conseil d’administration actuel de Gécamines ne peut donc regretter de voir ainsi jetée en pâture l’entreprise auprès de l’opinion publique, pour des opérations parfaitement documentées au sein de ses organes sociaux, réalisées en toute transparence et retracés mais malheureusement présentées une année plus tard comme de possible détournements.

Au demeurant, la Gécamines prend bonne note des observations de l’IGF sur l’absence de réponse des organes de saisis de Gécamines et promet réserver à Ifg les informations nécessaires afin de permettre l’exploitation des ressources minières mises à la disposition pour le bénéfice de son Actionnaire Unique qui est l’État congolais.

Olivier Masini

Article précédentKinshasa : le Gouverneur Ngobila lance le projet de collecte et évacuation des déchets
Article suivantRDC: les diplomates seront désormais payés par Citibank

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici