RDC:l’organisation des jeux de la francophonie aura coûté 324 millions au lieu de 84 millions

0
580

Le ministre des finances Nicolas Kazadi a déclaré que le gouvernement a dépensé 324 millions USD pour organiser les jeux de la francophonie qui se sont déroulés du 28 juillet au 6 août 2023 à Kinshasa. soit 600 % de dépassement.

Pour le député Claudel Lubaya, il s’agit là d’un détournement. « En détournant 324 Millions USD au prétexte de matérialiser la vision du Chef de l’État dans le cadre des jeux de la francophonie, le Gouvernement s’est rendu coupable de délinquance financière aggravée et, de ce fait, s’est placé du bon côté de l’indécence », a-t-il déclaré. 

L’élu de Kananga dans le Kasaï Central critique sévèrement le Gouvernement. « Présentés comme succès planétaire et référence historique  les jeux de la francophonie organisés par la RDC n’auront été, en réalité, à l’instar des autres projets initiés par le Gouvernement congolais, qu’un tombeau pour les finances publiques dont 423 Millions de dollars américains ont été aspirés à des fins d’enrichissement illicite de différents intervenants ».

Aucun mot, aucune explication ni aucune théorie ne suffira pour justifier une telle augmentation si ce n’est la boulimie insatiable des différents intervenants. 

Claudel Lubaya estime qu’avec ces chiffres effroyables, le pays a été escroqué tambour battant, dans un spectacle des jeux et lumières, au profit d’un noyau des politiques, fonctionnaires et autres prestataires, délinquants financiers, qui se sont insolemment enrichis en gonflant sans pitié, les chiffres de l’organisation.

« Les révélations du Ministre des finances, dont la responsabilité se trouve engagée en vertu de l’article 128 de la Loi relative aux finances publiques, mettent en lumière la légèreté avec laquelle sont gérées les finances publiques par les différentes autorités qui interviennent dans la chaîne de dépense et, constituent au regard de l’article 129 de la loi précitée, une faute de gestion et un cas avéré de détournement de deniers public »

Les auteurs, co-auteurs et complices de ce scandale devront en répondre le plus tôt et le plus vite possible, pour que lumière soit faite et que les responsabilités soient établies.

Article précédentCommerce: l’UE, les États-Unis, la RDC, la Zambie et la BAD s’engagent pour le développement du corridor de Lobito
Article suivantRDC: les dessous de la vente aux enchères du bloc gazier du lac Kivu à Alfajiri Energy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici