Commerce: l’UE, les États-Unis, la RDC, la Zambie et la BAD s’engagent pour le développement du corridor de Lobito

0
186

Dans le prolongement direct du sommet du G20 qui s’est tenu à New Delhi en septembre 2023 et de son engagement en faveur du partenariat pour les infrastructures et les investissements mondiaux (PGII), l’UE, les États-Unis d’Amérique, la RDC, la République de Zambie, la République d’Angola, la Banque africaine de développement et l’Africa Finance Corporation ont signé un protocole d’accord pour soutenir le développement du «corridor de Lobito».

Ce corridor de transport reliera le sud de la RDC et la partie nord-ouest de la République de Zambie aux marchés commerciaux régionaux et mondiaux via le port de Lobito en Angola.

La stratégie «Global Gateway» jouera un rôle central dans le soutien aux actions menées dans le cadre du partenariat avec la RDC sur les chaînes de valeur des matières premières critiques et stratégiques et du partenariat durable sur les matières premières avec la Zambie. Les deux protocoles d’accord signés aujourd’hui établissent une coopération étroite dans cinq domaines:

  • l’intégration de chaînes de valeur durables pour les matières premières;
  • la mobilisation de fonds pour le développement des infrastructures;
  • la coopération pour parvenir à une production durable et responsable;
  • la coopération en matière de recherche et d’innovation;
  • le renforcement des capacités pour faire respecter les règles pertinentes.

À la suite de la signature des protocoles d’accord, des feuilles de route respectives prévoyant des actions conjointes concrètes à mettre en œuvre d’ici à 2030 seront élaborées.

Le protocole d’accord signé décrit la collaboration entre les différents partenaires concernés et définit les rôles et les objectifs dans la perspective du développement du corridor de Lobito. Le partenariat repose sur des ressources financières et un savoir-faire technique en vue d’accélérer le développement du corridor de Lobito, notamment des investissements dans l’accès au numérique et les chaînes de valeur agricoles qui renforceront la compétitivité régionale.

La coopération se concentrera sur trois domaines: i) les investissements dans les infrastructures de transport; ii) les mesures visant à faciliter le commerce, le développement économique et le transit; et iii) le soutien aux secteurs connexes afin de favoriser une croissance économique inclusive et durable et l’investissement en capital dans les trois pays africains à plus long terme.
Une fois pleinement opérationnel, le corridor améliorera les possibilités d’exportation de la Zambie, de l’Angola et de la RDC, stimulera la circulation des marchandises et favorisera la mobilité des citoyens.

Article précédentMatières premières: l’UE signe des partenariats stratégiques avec la RDC et la Zambie
Article suivantRDC:l’organisation des jeux de la francophonie aura coûté 324 millions au lieu de 84 millions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici