RDC: un cinquième avenant de 7 milliards USD signé entre le gouvernement et la partie chinoise

0
729

Signé  en  sous Joseph Kabila, le contrat chinois vient de connaître un amendement majeur.La cérémonie de signature du contrat minier renégocié avec le Groupement des entreprises chinoises (GEC) et le gouvernement Congolais a eu lieu ce jeudi en présence de Félix Tshisekedi. C’est le 5ème avenant de cette convention de collaboration conclue en avril 2008.

L’amendement de ce contrat vient  rétablir  l’équilibre dans ce partenariat en le rendant gagnant-gagnant entre les parties. Parmi les points d’accord figure la révision à la hausse du montant d’investissement pour les infrastructures (de 3,2 à 7 milliards USD).

Cela représente la construction de plus ou moins 5000 km de routes », a précisé Alexis Gisaro, ministre d’État, ministre des Infrastructures et Travaux publics. Cet avenant consacre également la participation de la Republique Démocratique du Congo dans le capital de SICOHYDRO de Busanga (60% GEC et 40% RDC).

La RDC avait négocié, il y a 16 ans, un contrat avec le GEC prévoyant l’octroi de gisements de cobalt et de cuivre en échange de la construction des infrastructures. En 2023, le Président Tshisekedi l’avait jugé défavorable aux intérêts congolais et avait demandé sa révision.

La partie chinoise a été représentée par trois responsables du Groupement d’Entreprises Chinoises (GEC), dont Chen Yun, représentant légal et président du conseil d’administration de «China Railway Group Limited » et Ding Yanzhang Représentant légal de « Power construction corporation of China ».

Article précédentRDC : Solektra rejette la relégation de détournement de fonds du projet d’implantation de kits solaires à Kinshasa
Article suivantRDC: Le FPI et le FOGEC signent un partenariat innovant pour faciliter le financement des projets des jeunes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici