RDC:Les États-Unis accusent CMOC d’être à la base de la baisse du prix de cobalt

0
430

Le groupe chinois CMOC Group Ltd. est accusé par un haut fonctionnaire américain d’utiliser des tactiques « prédatrices » pour faire baisser les prix d’un métal clé des batteries en inondant le marché de cobalt provenant des mines de la République démocratique du Congo.

Jose Fernandez, sous-secrétaire à la croissance économique, à l’énergie et à l’environnement, a déclaré lundi lors d’une conférence organisée à New York par le groupe industriel Cobalt Institute : « Je pense que nous assistons actuellement à une variante de la fixation de prix prédateurs ».

Ses commentaires interviennent alors que les États-Unis cherchent à affaiblir la domination de la Chine sur des métaux considérés comme essentiels pour soutenir la transition énergétique à partir des combustibles fossiles. Le cobalt est un ingrédient clé des batteries lithium-ion et est également utilisé dans les secteurs de l’aérospatiale et de la défense. Le cobalt se négocie à son prix le plus bas depuis 2019, ce qui complique les projets des entreprises occidentales visant à construire des infrastructures d’extraction et de raffinage pour contester le contrôle de la Chine.

« Dans le cas du cobalt, une entreprise appelée CMOC est à l’origine de cette offre excédentaire, ce qui maintient les prix à la baisse », a déclaré M. Fernandez à Bloomberg lors d’une autre interview. Le fonctionnaire américain est le chef de file du département d’État pour le Partenariat pour la sécurité des minéraux, une collaboration entre 14 pays et l’Union européenne visant à accroître les investissements publics et privés dans des « chaînes d’approvisionnement en minéraux critiques responsables » dans le monde entier.

« Une offre excédentaire a des conséquences », a-t-il déclaré. C’est un défi pour nos objectifs en matière d’énergie propre, qui vont nécessiter une quantité exponentielle de cobalt à l’avenir.

Le CMOC a refusé de répondre aux commentaires de M. Fernandez, tout en déclarant qu’il « s’efforce de promouvoir le développement sain de l’industrie du cobalt et de construire une chaîne d’approvisionnement en cobalt compétitive et durable ».

Article précédentRDC: La guerre menée par le Rwanda sous couvert du M23 est une guerre des minerais du Congo
Article suivantRDC : le bureau politique de P4 a évalué le processus électoral de 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici