RDC: La guerre menée par le Rwanda sous couvert du M23 est une guerre des minerais du Congo

0
355

Le ministre des mines affaire dans un communiqué publié lundi dernier après avoir autorisé la création d’une coopérative des mines à Rubaya pour encadrer l’exploitation minière artisanale, le M23 a intensifié le combat jusqu’à occuper ce territoire. 

Le M23 a  autorisé tous les creuseurs et négociants à poursuivre l’exploitation artisanale. Ils achètent les minerais produits, les entreposent dans leurs grands dépôts de Mushake avant de les acheminer au Rwanda.

Ce mouvement rebelle a aussi instauré une taxe unique de 3.000$/Tonne de Coltan et 2.000$/Tonne de cassitérite et le paiement se fait à Kigali après-vente. Pour détruire la classe moyenne, le M23 saisit tous les minerais destinés aux comptoirs congolais et les  oriente vers Rwanda.

Le ministre des mines affirme que le M23 a intensifié l’exploitation minière, y compris par les femmes enceintes et les enfants dans les sites miniers de Rubaya. Selon ce communiqué, le Rwanda a opté pour une stratégie de diversion consistant à surseoir à l’exportation des produits miniers, de peur d’enregistrer une hausse des statistiques d’exportation à la suite de l’occupation de Rubaya. Les minerais exploités sont donc entreposés pour leur exportation ultérieure.

Nonobstant cette manœuvre de diversion, il appert que les minerais de la filière des 3T exportés par le Rwanda proviennent de la fraude, de la contrebande, de l’exploitation illicite et des crimes perpétrées dans la partie Est de la République agressée par le Rwanda et le M23 et leurs attaques suivent la Direction des sites miniers. Le Rwanda exporte les minerais de sang, en violation des toutes les dispositions internationales et régionales en la matière”.

Le Ministère des Mines demande aux Nations Unies et la CIRGL notamment – une affirmation sans ambages de l’engagement de tous les acteurs, y compris les consommateurs finaux des produits miniers, pour un approvisionnement sain et responsable en substances minérales et, partant, qu’un embargo soit décrété à l’encontre du Rwanda.

Article précédentRDC: le ministre des mines autorise la reprise des activités de la mine Zijin
Article suivantRDC:Les États-Unis accusent CMOC d’être à la base de la baisse du prix de cobalt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici