RDC: La commission Environnement sollicite l’expertise du FPI sur de loi portant principes fondamentaux de l’élevage

0
599

La commission Environnement, Ressources naturelles et Développement durable de l’Assemblée nationale mène des discussions sur le projet de loi portant principes fondamentaux de l’élevage en République démocratique du Congo. Ce projet de loi très sensible, sur les principes fondamentaux de l’élevage en RDC vise à mettre en place un mécanisme de financement du secteur de l’élevage. Un secteur qui demande beaucoup de moyens. Souvent c’est   dans les milieux ruraux que l’élevage se passe bien.

«La motivation de cette loi est de développer notre pays, au niveau des entités territoriales. C’est ainsi que la commission a préféré que dans cette loi qu’on mette un accent sur un fonds alloué à l’élevage. Plusieurs discussions sur le financement de ce secteur ont eu lieu. Et nous avons levé l’option sur le FPI au lieu de créer encore un autre fonds. C’est ainsi que nous avons invité le représentant du FPI, pour nous donner quand même la lumière en ce qui concerne les modalités de financer ou d’accueillir un financement afin de permettre aux éleveurs de prendre en compte qu’il y a déjà des Fonds alloués et présenter leurs projets à cette fin,» a declaré Many Ngoyi Liliane, première vice-présidente de la commission Environnement.                                          

Le Directeur général Adjoint du FPI qui a participé à cette séance a expliqué à la commission sur les modalités de financement au niveau du Fonds de Promotion de l’industrie.  «Les ressources que dispose le FPI sont orientées implicitement vers la transformation industrielle, et nous sommes d’accord qu’avec le produit de l’élevage, nous pouvons financer la deuxième partie. Même si nous ne prenons pas toute la chaîne de valeur, au moins la deuxième partie concerne la transformation. Par exemple, cas du lait, » a expliqué Martin WIDJILOW.   Avant d’ajouter «nous pouvons financer tous ces aspects, mais quant aux aspects purement de l’élevage, on n’a pas suffisamment de ressources pour le financer. Il faut des études préalables. On ne peut pas s’hasarder à faire quelque chose dont on n’a pas la maîtrise ».

Un autre fonds créé qui vise la TPI ?

Selon le rapporteur de cette commission, il va falloir trouver une structure qui va financer le secteur d’élevage en République démocratique du Congo.  La commission qui a déjà auditionné le FPI, l’OCC, va aussi avoir une séance avec le ministre de la Pêche et Élevage en vue de trouver le mécanisme de financement de ce secteur.

« Vous savez quand on parle de fonds, c’est le prélèvement qu’on fait à l’importation. L’OCC taxe et perçoit sur tout produit d’origine animale. C’est là qu’on va voir dans quelle mesure scinder ce genre de produits. Les produits industriels, les produits semi-industriels ou les abats et on va voir qu’est-ce qui va revenir au FPI», a ajouté Dhedhe Mupasa, rapporteur de la commission.

Article précédentRDC : le FPI noue des partenariats stratégiques avec des entreprises sud coréennes
Article suivantProcès  Bukanga Lonzo : le retrait de Patrice Kitebi n’est pas lié à son adhésion à l’Union sacrée mais plutôt pour faits non établis à sa charge

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici