Procès  Bukanga Lonzo : le retrait de Patrice Kitebi n’est pas lié à son adhésion à l’Union sacrée mais plutôt pour faits non établis à sa charge

0
425
Photo: Patrice Kitebi, Ancien ministre délégué aux finances

L’avocat-conseil de l’ancien ministre délégué auprès du premier ministre en charge des finances dément les allégations selon lesquelles son client, Patrice Kitebi aurait bénéficié d’un avantage dans le dossier du parc agroalimentaire de Bukanga Lonzo, en échange de son adhésion à l’Union sacrée de la nation.

Dans une mise au point parvenu à Tsieleka, ce lundi 16 octobre, Me Carlos Ngwaptishi avocat-conseil de l’ancien ministre délégué auprès du premier ministre en charge des finances dément les allégations selon lesquelles Patrice Kitebi aurait bénéficié d’un avantage dans le dossier du parc agroalimentaire de Bukanga Lonzo, en échange de son adhésion à l’Union sacrée de la nation.

L’avocat de Patrice Kitebi dénonce une campagne de dénigrement contre son client et affirme que  ce dernier  n’a jamais bénéficié d’une quelconque faveur venant de qui que ce soit pour être retiré de ce dossier.

« Son retrait dans le dossier Bukanga Lonzo l’a été par le fait d’une défense bien structurée, disciplinée de ses Avocats Conseils. Des preuves bancaires versées au dossier ont été approuvées après confrontation par Monsieur Christo Grobler (le Sud-africain et prestataire du Parc Agro-industriel de Bukanga Lonzo), qui  a reconnu avoir perçu tous les Fonds ordonnés par Monsieur Patrice Kitebi, »a déclaré Me carlos à Tsieleka.

L’avocat de Kitabi a aussi déclaré que son client n’a jamais été complice de qui que ce soit dans ce dossier, à moins qu’il y ait quelqu’un qui veuille plaider coupable et qui pense que Patrice Kitebi était pour quelque chose dans la réalisation de son forfait, il reste disponible à faire face à ses preuves.

« Le dossier Bukanga Lonzo a été classé sans suite pour faits non établis pour Patrice Kitebi au regard des preuves matérielles et irréfutables qui sont au dossier jusqu’à ce jour » a-t-il poursuivi.

Article précédentRDC: La commission Environnement sollicite l’expertise du FPI sur de loi portant principes fondamentaux de l’élevage
Article suivantRDC : le gouvernement va acquérir une plateforme de gestion intégrée de visa électronique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici