RDC: Ivanhoe expédie son premier cuivre par voie ferrée en Angola

0
434

La première cargaison de concentré de cuivre d’ Ivanhoe Mines provenant de son complexe cuprifère de Kamoa-Kakula, en République démocratique du Congo (RDC),  est arrivée par chemin de fer au port de Lobito, en Angola.

L’essai consiste à envoyer un total de 10 000 tonnes de concentré de cuivre par le nouveau chemin de fer de la RDC à travers l’Angola, le long du corridor de Lobito.

L’année dernière, près de 90 % des concentrés de Kamoa-Kakula ont été expédiés à des clients internationaux depuis les ports d’Afrique du Sud et de Tanzanie, l’aller-retour prenant en moyenne entre 40 et 50 jours.

« Notre première expédition d’essai est une étape importante sur la voie de la création d’une nouvelle chaîne d’approvisionnement reliant la ceinture de cuivre d’Afrique centrale aux marchés mondiaux », a déclaré Robert Friedland, fondateur et co-président d’Ivanhoe Mines, dans le communiqué.

Les 1 100 premières tonnes ont été envoyées le 23 décembre et sont arrivées à Lobito le 31 décembre 2023. Cette expédition montre qu’Ivanhoe pourrait raccourcir de deux tiers son itinéraire d’exportation de Kamoa-Kakula, ce qui simplifierait la logistique et réduirait les coûts. 

Actuellement, l’entreprise minière canadienne expédie par camion des concentrés de cuivre de Kamoa-Kakula à travers l’Afrique subsaharienne jusqu’aux ports de Durban en Afrique du Sud et de Dar es Salaam en Tanzanie, ainsi que de Beira au Mozambique et de Walvis Bay en Namibie.

« L’établissement d’une liaison ferroviaire fiable et moderne vers le port de Lobito en Angola aura des retombées positives pour les populations de la République démocratique du Congo, de l’Angola, de l’Afrique du Sud et de la Namibie.

« L’établissement d’une liaison ferroviaire fiable et moderne vers le port de Lobito en Angola aura des effets bénéfiques pour les populations de la République démocratique du Congo, de l’Angola et de la Zambie », a déclaré M. Friedland.

Une fois pleinement opérationnel, le corridor ferroviaire atlantique de Lobito devrait également réduire l’empreinte carbone des exportations de cuivre de Kamoa-Kakula.

Article précédentRDC : La tonne du cuivre poursuit sa hausse, elle se négocie à 8 451 USD
Article suivantRDC:CMOC s’empare de la couronne de cobalt de Glencore grâce à une hausse de 170 % de la production

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici