La modernisation du chemin de fer Matadi Kinshasa nécessite 956 millions USD

0
180

Le projet de modernisation du chemin de fer Matadi-Kinshasa nécessite un budget de 956 millions de dollars, comme l’a révélé Adel Kayinda, ministre d’État et ministre du Portefeuille, lors du récent Conseil des ministres tenu le 16 février 2024.

Le ministre du Portefeuille a décrit les étapes essentielles nécessaires à la réussite de l’exécution de ce projet ferroviaire transformateur en République démocratique du Congo (RDC). Il a souligné les évaluations positives de la Commission d’analyse concernant les aspects techniques, financiers et juridiques.

Quatre conditions critiques ont été mises en avant pour la réussite du projet : la création d’une société pour superviser le CFMK, la création d’une joint-venture entre ONATRA SA (40%) et ARISE IIP (60%) pour exploiter la société, l’aménagement d’un site de stockage de conteneurs et d’un quai à Kinshasa pour faciliter les transferts de conteneurs vers et depuis la zone économique spéciale.

 L’exécution d’investissements dans le projet totalisant 956 millions de dollars en trois phases. Adel Kayinda a présenté les éléments clés de l’accord de partenariat pour la réhabilitation, la modernisation et l’exploitation de la ligne ferroviaire Matadi-Kinshasa.

Cet accord, composé de 11 articles décrivant les orientations du partenariat, sera complété par des annexes contenant des dispositions contractuelles et délimitant les droits et obligations des parties concernées.

Les signataires de cet Accord de Partenariat seront la République Démocratique du Congo (l’État) en tant qu’Autorité Concédante, et Congo Logistique et Transport (CLT SA) en tant que concessionnaire.

Article précédent RDC : L’IGF bloque 1,5 milliard USD des dépenses irrégulières
Article suivantRDC: le Centre Carter lance le dialogue citoyen pour la maximisation des recettes minières  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici