RDC: le Gouvernement compte installer des terminaux  de paiement électronique pour favoriser les transactions en FC   

0
290

La République Démocratique du Congo est déterminée à valoriser sa monnaie le Franc Congolais. Le Gouvernement a annoncé la mesure d’installation des terminaux de paiement électronique dans les commerces dans le but de favoriser les transactions en Franc congolais afin que tout s’achète en monnaie nationale pour lutter contre le dollar américain. C’est ce qui ressort de la réunion de la conjoncture économique présidée ce mercredi 27 mars 2024.  

« On a épinglé certaines mesures urgentes qui s’imposent, notamment celles visant à inciter les consommateurs à utiliser de plus en plus le franc congolais comme monnaie de préférence, notamment avec la mise à disposition des terminaux de paiement dans les supermarchés et dans les autres lieux de commerce pour permettre à ce que les consommateurs puissent utiliser le franc congolais. On a également évoqué les mesures de lutte contre la fraude douanière qui impacte sur le taux de change ainsi que les mesures progressives à mettre en place pour formaliser l’économie congolaise qui est dominée par l’économie informelle« ,a déclaré  Aimé Boji Sangara, Ministre d’Etat et Ministre du Budget. 

Ces politiques nécessitent une mesure d’accompagnement de la part de la Fédération des Entreprises du Congo. Voilà pourquoi, le Gouvernement a associé le patronat congolais partenaire principal est appelé à accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de cette mesure. 

Dans d’autres pays du monde, leur monnaie locale est mise en valeur mais en RDC, c’est le dollar américain qui est valorisé au détriment du franc congolais. Selon le Ministre du Budget, “à l’indicatif, il y a une légère appréciation. Ainsi, le franc congolais se négocie à 2754 contre 1 dollar américain”. Cependant, en ce qui concerne les réserves de change, on a noté une très légère amélioration. Elles se situent à 5 milliards 71 millions de dollars américains. Ce qui représente 11,87 semaines d’importation des biens et services sur ressources propres du gouvernement. 

Olivier Masini

Article précédentRDC: le congo dépasse le Pérou en termes de production de cuivre, mais reste à la traîne en termes d’exportations
Article suivantRDC: le FPI a échangé avec les investisseurs allemands sur les opportunités économiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici