RDC : Le ministre des Finances se prononce  sur l’exécution du contrat de 1000 stations d’eau au coût de 398,9 millions USD

0
201
Photo: Nicolas Kazadi, Ministre des Finances de la RDC

Mis en cause dans un prétendu détournement d’un marché conclu par le ministère du Développement rural portant sur un contrat d’installation de 1.000 forages et de construction de stations mobiles de traitement d’eau dans 1.000 localités à travers le territoire national pour un coût global de 398.982.383,41 USD , le ministre des Finances, Nicolas Kazadi Kadima-Nzuji, a dans un communiqué signé, le 11 avril 2024, par son directeur de cabinet, Bertin Mawaka levé toute équivoque.

Chiffre à l’appui, le ministère des Finances a démonté  tous les mensonges distillés dans l’opinion publique par une certaine presse, agissant, croit-il, sous la direction de l’IGF (Inspection générale des finances).

En ramenant ces deux marchés sur la voie de la légalité, le ministère des Finances se félicite d’avoir « sécurisé les ressources du Trésor ».

Le communiqué du minstre des finances ne ménage pas cependant le patron de l’IGF, Jules Alingete,  qu’il juge avoir manipulé l’opinion en véhiculant de fausses informations.

 « Le ministère des Finances dénonce la dérive populiste et opportuniste qui consiste à faire circuler des informations mensongères et trompeuses sur la base d’éléments en provenance de l’Inspection générale des finances. Cela est de nature à faire perdre le caractère noble et professionnel du travail attendu de cette institution, qui est notamment au service du ministère des Finances » peut-on lire dans ce communiqué.

Pour autant, Nicolas Kazadi a fustigé le décalage entre l’exécution physique et l’exécution financière du projet et a, en même temps, conditionné les prochains paiements par la livraison intégrale de 241 stations par le titulaire du marché.

Article précédentRDC: le gouvernement demande un avis extérieur sur l’imposition de restrictions aux exportations de cobalt
Article suivantRDC: plus de 1.4 millions $ seraient détournés à transco

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici