RDC: le Centre Carter plaide pour les droits des populations dans la transition énergétique mondiale  

0
610

Le Centre Carter a lancé ce lundi dans la ville de Lubumbashi, l’initiative justice climatique et environnement. Une initiative qui vise à garantir une transition juste sur les richesses minérales, tout en reconnaissant que ces richesses minérales  qui restent essentielles à la construction d’un monde à faible émission de carbone et résilient devraient bénéficier aux populations congolaises pour partager pleinement la prospérité et les promesses de cette nouvelle économie climatique

L’objectif poursuivi par le Centre Carter est de présenter l’initiative ‘’justice climatique et environnementale pour marquer une nouvelle phase de programmation des activités du Centre Carter en RDC,15 ans après sa création. Pour garantir une énergie propre et abordable, la RDC devient un acteur clé pour répondre à la demande internationale en matière de ressources.  

«L’Initiative Justice Climatique et Environnementale du Centre Carter plaide pour un partage équitable de la prospérité et des richesses générées par l’exploitation des minerais stratégiques du pays. Il veut  aussi s’ assurer que les populations congolaises soient bien équipées et mieux préparées pour s’adapter aux impacts actuels et futurs du changement climatique », a déclaré Fabien Mayani, Chef du Programme Droits Humains et Transition Juste du Centre Carter en RDC.

Notons que la protection des droits humains, la promotion de la transparence et de la redevabilité afin que les ressources extractives contribuent au développement durable des populations congolaises  reste un cheval de bataille du  programme de gouvernance des industries extractives du Centre Carter.

L’initiative promet de travailler avec toutes les parties prenantes sur ce problème complexe de justice climatique. En outre, elle compte offrir, en toute indépendance, des conseils techniques au gouvernement congolais pour la mise en place des politiques efficaces de protection des droits humains, de création de chaînes de valeurs locales, de maximisation des revenus générés par les minerais de transition et leur allocation aux secteurs productifs et à l’intérêt général, ainsi que pour la meilleure adaptation des populations congolaises au changement climatique.

Par ailleurs, l’Initiative appelle le secteur privé et les acteurs internationaux à adopter des pratiques responsables et équitables dans les chaînes d’approvisionnement des ressources extractives afin de mieux prévenir et remédier à leurs impacts sur le changement climatique.

l’initiative propose également d’amplifier le soutien aux campagnes de suivi et de plaidoyer des acteurs indépendants de la société civile auprès des acteurs nationaux, régionaux et internationaux ainsi que la représentation des intérêts des populations congolaises dans les initiatives nationales, régionales et internationales en faveur de la justice climatique et des questions environnementales.

Le rapport de la Banque Mondiale publié en 2023 sur le climat et le développement a mis en lumière la grande vulnérabilité de la population de la RDC aux chocs liés au climat. 

Ce rapport sur le climat et le développement vise à appuyer les efforts de la République Démocratique du Congo pour atteindre ses objectifs de développement en quantifiant les impacts du changement climatique sur l’économie et en mettant en évidence les politiques et les interventions nécessaires pour renforcer la résilience climatique du pays.

Le secrétaire général  du ministère de l’environnement a remercié les organisateurs pour cette initiative. Il promet d’ accompagner le centre Carter pour la réussite de cette initiative de justice climatique. Pour y parvenir, le Secrétaire Général à l’environnement sollicite le concours de tout le monde pour améliorer les conditions de vie de la population.

Olivier Masini 

Article précédentRDC: AJN Resources inc lance l’exploration du lithium dans le projet manono 
Article suivantRDC :le trésor public aurait débloqué 14 millions Usd pour corrompre les députés nationaux  afin d’investir le gouvernement (CREFDL)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici