RDC: La Gécamines s’oppose à vente de Chemaf soutenu par Trafigura

0
118

La Gecamines, a déclaré qu’elle s’opposerait à la vente de la société minière Chemaf Resources Ltd. soutenue par le groupe Trafigura à la société chinoise Norin Mining Ltd.

Chemaf loue le permis pour son projet phare de Mutoshi à la Gécamines, qui a déclaré dans un communiqué lundi qu’elle avait le droit de rejeter le transfert de propriété. La Chemaf a répondu que le gouvernement congolais avait approuvé la transaction.

La Chemaf est à la recherche d’un acheteur depuis des mois, après que l’effondrement des prix du cobalt l’a mise en difficulté pour achever des projets clés, dont celui de Mutoshi. La société a déclaré jeudi qu’elle avait accepté une vente à Norin Mining, ce qui lui permettrait de régler les emprunts existants et de s’acquitter de ses obligations envers ses créanciers.

Trafigura a mis en place un prêt de 600 millions de dollars pour Chemaf en 2022 afin de financer le développement de Mutoshi et la modernisation de son exploitation de cuivre et de cobalt Etoile. Chemaf a déclaré précédemment qu’elle avait une dette d’environ 690 millions de dollars en septembre, dont environ 510 millions de dollars prélevés sur le prêt accordé par Trafigura.

La Gecamines a été informée de l’opération par la presse et son conseil d’administration a rejeté la transaction à l’unanimité vendredi, a déclaré la société dans un communiqué.

En tant que bailleur et propriétaire, la Gécamines dispose d’un droit d’information préalable et, plus fondamentalement, d’un droit d’approbation en cas de changement de contrôle direct ou indirect », a déclaré la société.

Le gouvernement du Congo a « déjà fourni un soutien écrit à la transaction » et la principale filiale de Chemaf dans le pays d’Afrique centrale « attend avec impatience un engagement continu » avec Gécamines pour obtenir le feu vert de l’entreprise minière nationale, a déclaré Chemaf dans un communiqué lundi en fin de journée.

La décision de la Chemaf de se mettre en vente a été prise à la suite d’une décision d’un tribunal congolais exigeant de la société mère qu’elle prenne des mesures actives pour régler les obligations financières en suspens de l’unité locale, a déclaré la société. La vente proposée à Norin Mining « fournira le capital nécessaire pour financer l’achèvement » des projets Mutoshi et Etoile.

Article précédentRDC: L’entreprise chinoise Norinco va racheter Chemaf, une entreprise congolaise d’extraction de cobalt en difficulté
Article suivantRDC: un ancien étudiant de l’université de Kinshasa saisit le Recteur Jean-Marie Kayembe concernant le retrait des diplômes universitaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici