RDC: 43,9% de l’enveloppe salariale des agents publics non payés au mois d’octobre, l’IGF alerte Félix Tshisekedi

0
411

L’inspection générale des Finances exprime son inquiétude sur la situation préoccupante que traversent les finances publiques de la RDC. Dans une correspondance adressée au Président de la République Félix Tshisekedi, Jules Alingete s’inquiète du non-paiement de plusieurs agents publics au mois d’octobre 2020.

“Les finances publiques au 5 novembre 2020 dégage un non paiement des rémunérations du personnel pris en charge par l’Etat de l’ordre de CDF 185.252.167.057 (91 708 993 USD) sur une enveloppe totale de CDF 421.220.880.894 (208 525 188 USD), soit 43,9%. Et ce,  en dépit des recettes de CDF 576.187.234.508.83 (285 241 205 USD) réalisées au mois d’octobre 2020”, explique l’inspecteur général des finances chef des services.

Dans sa correspondance du  6 novembre, dont une copie est parvenue à la rédaction de Tsieleka.com, “ l’inspection générale des Finances justifie ce non paiement par l’augmentation inquiétante des dépenses hors rémunérations, alors que depuis trois mois les recettes publiques sont constantes”.

Cette  structure de contrôle de l’état présente des inquiétudes du fait qu’on s’achemine vers la fin de l’année. 

“Il est urgent qu’il ait un recadrage dans l’exécution des dépenses publiques en déterminants les dépenses prioritaires. Mais aussi un encadrement accru des administrations financières des recettes telles que l’inspection générale des finances s’emploie à faire actuellement”, a-t-elle poursuivi.

Olivier Masini 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici