RDC-Reddition des comptes : La présidence dérape, dépense 329 milliards FC au lieu de 57 milliards FC des crédits budgétaires votés en 2019

0
292
Photo: Félix Tshisekedi, Président de la RD Congo

Au cours de la plénière tenue ce mercredi 11 novembre 2020, l’Assemblée Nationale a déclaré recevable le projet de loi de reddition des comptes exercice 2019. Ce après sa présentation par le Ministre des finances Sele Yalaghuli.

Selon le député  Jean Pierre Pasi Zapamba, la présidence de la République a brillé dans les dépassements qui sont un détournement.

« A la Présidence de la République, il a été prévu qu’on débourse 57 milliards FC (33 255 542 USD). Mais on engage 203 milliards FC (118 436 406 USD). On liquide, on ordonnance et on paie, on se trouve avec 329 milliards de FC (191 948 658 USD), soit 577,1% . La loi en ce moment-là perd tout son sens », a-t-il déclaré

Et d’ajouter, “à quoi sert le budget? Nous devons changer. Ces dépassements constituent le détournement. On a détourné l’argent des autres rubriques budgétaires, au profit d’une seule institution”.

Voté à hauteur de 63 millions USD, le volume des dépenses de la Présidence de la république  sous Joseph kabila a été exécuté à hauteur de 302 millions USD soit 476,22% en 2018. Sur ce montant, la rubrique budgétaire réservée aux frais de fonctionnement a été payée à hauteur de 256 millions USD contre les prévisions de l’ordre de 28 millions USD soit 897,84%.

Selon le président du réseau des parlementaires contre la corruption, les chiffres renseignés dans la reddition des comptes 2019, ne reflètent aucune réalité.  « Vous n’avez aucun extrait de livre de caisse des comptables publics qui peut prouver que réellement l’argent que sort le comptable public arrive à destination », s’étonne le député Jean-Pierre Pasi Zapamba. 

Le Ministre des finances dans son exposé a justifié ce dépassement budgétaire par la mise en œuvre du programme des 100 Jours, initié par Félix Tshisekedi.

Pem

Article précédentRDC: Le Comité de conjoncture économique annonce une augmentation des réserves de change
Article suivantRDC-Affaire passeport : le CNPAV regrette que le Gouvernement continue à entretenir l’opacité dans le choix du fournisseur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici