Nord-Kivu: pose de la première pierre du Guichet Unique de la Zone Économique Spéciale de Musienene

0
462

Le Conseil d’Administration et la Direction générale du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) ont entrepris une série de visites d’inspection et d’évaluation des projets financés par cet établissement public dans les provinces du Nord et Sud-Kivu. L’objectif de ces visites est d’évaluer les progrès réalisés malgré les défis sécuritaires persistants dans la région.

Parmi les moments forts de cette mission, figure la pose de la première pierre du Guichet Unique de la Zone Économique Spéciale de Musienene par le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya en présence de la Présidente du Conseil d’Administration du FPI, Vicky Katumwa Mukalayi et du Directeur Général Bertin Mudimu Tshisekedi. Cette initiative vise à faciliter les démarches administratives pour les opérateurs économiques souhaitant s’installer dans la zone économique spéciale.

Le ministre a exprimé sa vision ambitieuse pour le développement de la région et a souligné l’importance de la persévérance malgré les défis à surmonter.

(Re) lire Sud-Kivu : le FPI entrevoit le refinancement de la sucrerie de Kiliba 

Pour matérialiser cette vision, la délégation du ministre de l’Industrie et du staff du FPI a visité quelques projets. Il s’agit en premier de la construction d’une usine de captage d’eau à Kihala, projet de la Société de production d’eau au Congo (SOPRODEC). Cette usine produira 450 m3 d’eau par jour pour approvisionner plusieurs quartiers de Butembo. Les dirigeants de SOPRODEC comptent sur le FPI pour un appui supplémentaire à ce projet afin de fournir de l’eau potable à la population d’ici la fin de 2023.

En outre, le conseil d’administration et la direction générale ont visité à Butembo, une industrie qui sollicite un financement du FPI. Il s’agit de l’entreprise Tsongo Kasereka (TSOKAS). Une fois la visite des installations de cette société- qui emploie 210 travailleurs dans ses plantations et ses usines de traitement de café et de cacao-bouclée, le staff du FPI a encouragé le promoteur à se lancer dans la transformation plutôt que de se limiter aux exportations, compte tenu de l’adhésion de la RDC à la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine. “Nous sommes convaincus à 50%, c’est un Congolais, nous allons l’aider à aller de l’avant pour la promotion et la fierté de notre pays”, a indiqué la présidente du Conseil d’Administration Vicky Katumwa.

Article précédentSud-Kivu : le FPI entrevoit le refinancement de la sucrerie de Kiliba
Article suivantGoma : des projets financés par le FPI en difficulté suite à l’insécurité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici