RDC : Un groupe d’ONG appelle à des enquêtes après la mort de 50 manifestants à Goma

0
143

Les violations des droits humains commises lors de la manifestation publiques organisées à Goma, en date du 30 août, par l’église surnommée “Wazelendo” ne laissent pas indifférents les synergies multi-acteurs constituées de l’AETA, NSCC, ASADHO, CONAFED ; CRONGD Kasaï Central, CONAPAC et le réseau CREF.

Pour les acteurs de ces organisations non gouvernementales, l’institution de l’état de siège ne doit jamais justifier les multiples violations des droits humains qui se commettent actuellement dans la province du Nord-Kivu. Suite à cette tragédie, les OSC ont recommandé au Gouvernement Central d’ouvrir à l’immédiat des enquêtes pour établir les différentes responsabilités. Et au Gouvernement provincial du Nord-Kivu d’organiser des obsèques dignes de ce nom et remettre les corps des victimes aux membres de leurs familles.

Selon le Gouvernement Central, le bilan de ces évènements malheureux fait état de 50 morts. Les manifestants réclamaient le départ de la MONUSCO.

Olivier Masini

Article précédentRDC – campagne agricole 2023-2024: dix mille tonnes d’engrais et des semences distribués aux paysans
Article suivantRDC : une firme israélienne prête à nouer un partenariat avec le FPI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici